Circuits en groupe en Ouzbékistan 2020-2021

Kazakhstan sur la Grande Route de la Soie

Histoire du Kazakhstan pendant la période de la Grande Route de la Soie

Pendant des siècles, la grande steppe kazakhe a accepté les caravanes de la Route de la Soie dans les oasis de ses villes et villages.

Sur le territoire du Kazakhstan, la Route de la Soie est partie des frontières de la Chine. Les marchands de l'Empire Céleste transportaient des soies, des armes, des médicaments, du riz, des marchandises exotiques telles que les défenses à travers les steppes kazakhes vers l'Ouest, vers l'Europe. Les gouverneurs des steppes offraient leurs services pour assurer la sécurité des caravanes commerciales ; en échange, ils exigeaient une part des marchandises ou de l'argent. C'est ainsi qu'apparurent les taxes et droits de douane.

Il est intéressant de savoir que la ligne principale de l’itinéraire de la Route de la Soie sur le territoire du Kazakhstan traverse le sud du pays ; depuis la frontière avec la Chine, les caravanes commerciales passent par les villes de Sayram, Yassy, Otrar, Taraz et plus loin vers l'Asie Centrale, la Perse, le Caucase et de là vers l'Europe.

La raison pour laquelle toutes ces villes ont vu le jour est que les marchands qui voyageaient à travers les énormes steppes kazakhes faisaient des arrêts qui se transformaient en caravansérails et ceux-ci se développaient à leur tour en colonies qui devenaient ensuite des villes.

Turkestan, le Kazakhstan
Taraz, le Kazakhstan
Otrar, le Kazakhstan

Effectivement la principale Route de la Soie dans la région passait par Semirechye et le sud du Kazakhstan. La première fois que ce secteur a commencé à fonctionner, c'était dans la seconde moitié du VIème siècle, lorsque Semirechye et le Kazakhstan du Sud sont devenus des parties du khaganat turc, l'immense empire nomade qui s'étend de la Corée à la mer Noire. À la fin du VIème siècle, le khaganat s'est divisé en deux parties, l'une turque orientale et l'autre occidentale. Semirechye est devenu le centre du khaganat turc occidental avec la capitale dans la ville de Suyab. Diverses nouvelles villes ont vu le jour à Semirechye, et dans le sud du Kazakhstan. Ce sont les villes construites sur la Route de la Soie ou reliées à celle-ci par des relations commerciales qui ont connu la plus forte croissance. Les plus grandes d'entre elles étaient Suyab, Taraz et Ispidzhab.

La Route de la Soie à travers Semirechye et le Kazakhstan du Sud a fonctionné jusqu'au XIVème siècle, lorsque les troubles civils et les guerres ont détruit la ville. Sa dernière renaissance a eu lieu au milieu du XIIIème siècle, lorsque la route a été utilisée par les ambassades commerciales et diplomatiques qui se sont installées à Karakorum, la capitale de l'empire mongol.