Circuits en groupe en Ouzbékistan 2018-2019

Les boissons du Kirghizstan

Les boissons populaires du Kirghizstan

Le thé et le café. On sert de la boisson répandue du thé (noir ou vert) dans les variantes différantes. Au nord du pays on fait du thé et avant de servir on ajoute de l’eau chaude, mais au sud on le verse de la théière. N’étonnez  pas quand la femme au foyer verse quelques tasses à la théière. C’est normal. On peut vous proposer une petite piala au lieu de la verre. On sert du café soluble et sans lait.

Arak (vodka en kirghize) est la plus répandue parmi les boissons alcolisées. Soyez prudent du « samogonka » (vodka préparé dans les conditions de la maison. Quand vous allez boire du vodka, regardez aux maîtres. Les Russes vident la verre jusqu’à la lie en une seul fois, et les Kirghizs verse sa verre seulement en deux fois.

Le baume est connu sous le nom Arachan. On le prépare de divers herbes locaux et des épices. Il était très populaire à l’époque soviètique pour ses attributs médecals. Il est un peu alcolisé et on l’ajoute au café, au thé et à l’arak. On affirme qu’il possède de l’effect térapeutique pour traiter le refroidissement, la toux et des autres maladies.

Tchalap est une boisson traditionnelle qui se rencontre aux faubourgs et dans les villages. On le prépare de Kurute (petite boulette de frômage du lait de brebis) et puis on détrempe à l’eau froide.

Cognac. Le cognac kirghiz est une variété locale de brendi. On vend le cognac de différante qualité, quelques sortes d’eux sont très bonnes.

Quand le champagne bien refroidi il est sec et mousse.

Le vin. Au Kirghizstan on s’occupe de la viticulture et on produit du vin, dont la plupart est sucrée et n’attire pas l’attention particulièrement

La bière des diverses marques  est importée au Kirghizstan, mais la société anonyme Allemande-kirghize produit « Chtaynbraou ». C’est la bière allemande soudée à Bichkek. La grande  quantité de bière locale est moins cher, mais il se conserve mal et il est désirable d'utiliser par son frais  pendant trois jours.

Le koumis est le lait de cheval qui a passé la fermentation et qui  a le goût spécifique. Le koumis, en été est vendu partout, mais d'eux est le meilleur qui est des pâturages éloignés, par exemple du Rêve-sac. Si vous refusez de boir le koumis proposé, vous pouvez offenser son maître. Le moyen traditionnel de la préparation du koumis est la conservation du lait de cheval dans les sacs faits de la peau des animaux  (tchinatch). Ces sacs sont  « nettoyés» par la fumée du feu des branches de pin pour donner à la boisson l'odeur particulière et le goût. On mélange un tiers de lait d'hier avec un nouveau lait, et fait finir de fermenter dans la yourte chaude. Puis on  mélange cela et on fouette avec le bâton en bois, qui s'appelle « Bichkek ». La boisson devient un peu alcoolisée, avant de se transformer tout à fait en acide lactique. Dans les annèes 1840, le docteur russe a ouvert que le koumis possède les propriétés curatives et a commencé à l'utiliser pour le traitement de la tuberculose, l'anémie, les maladies chroniques pulmonaires, et aussi aux désorganisations gynécologiques et cutanées. On a  créé près de 16 sanatoriums spéciaux, où on traitait des patients  en pleine air, par les exercices physiques et le koumis. Plusieurs gens célèbres, y compris les membres de la famille Impériale, Lev Tolstoï, Maxime Gor'ky, et même les membres du Parlement Britannique inférieur, venaient spécialement à l'Asie centrale pour passer le traitement. Malheureusement, on peut garder le koumis traditionnel seulement dans le courant de trois jours. Pour la décision de ce problème, on élaborait la méthode de la pasteurisation du koumis, permettant de passer le traitement toute l'année, et même l'exportation du produit. Il n’y a pas longtemps dans la région  Naryn, l'usine spéciale de la pasteurisation du koumis a commencé à travailler.

Boso est la boisson alcoolisée faite  des grains le mil cuits . On  l’appelle  autrement comme "la bière Kirghize».

Maksim  (Choro, c’est le nom de la boisson, qui s’est vendu des barils dans les rues de Bichkek) est la boisson à la base de blé, lequel les Kirghizs aiment boire en été  et ils le trouvent très utile. Parfois vous pouvez rencontrer  cette boisson sous le nom Jarmakh .

Ayran (Kéfir) est la boisson laitière, qui rappelle le yaourt potable.