Circuits en groupe en Ouzbékistan 2017/2018

La langue kirghize

Selon le projet de langue UCLA aujourd'hui près de 2 millions des personnes au Kirghizstan parlent la langue Kirghize. La langue kirghize, comme le Russe, a le statut de la langue officielle dans la république. Les sources écrites des régents mongols d'Asie Centrale sont connues à partir du 14ème et 15ème  siècles. Leur langue était tchagataysky (ancien ouzbeke), en plus, dans les relations orales on utilisait les dialectes locaux, dont la partie  a formé plus tard la langue kirghize. De nombreux textes de folklore sont restés de cette période-là, dont la rédaction est éloignée de l'achèvement.

Aux 17ème et18ème  siècles, quand les Kirghizs sont devenus partie du khanat de Djoungar , s'est formée la compréhension définitive par les Kirghizs  comme le peuple. À cette période-là  la création de la poésie épique «Manas» s'est achevée. « Manas »  représentait l'idée des Kirghizs comme les nations. Dans la même période la langue kirghize s'est trouvée sous une forte influence des langues mongols occidentals (oyrat). Aux 18ème et 19ème  siècles les Kirghizs vivaient dans les limites du khanat de Kokand, en se servant sur la lettre tardif tchagatay de la langue avec les particularités locales. Dans la deuxième moitié du 19ème les Kirghizs se trouvent au nombre de l'Empire russe, et la langue se soumet à l'influence la plus forte de la langue russe. À l'avis de certains philologues, aujourd'hui la langue kirghize passe le stade de la formation active de la norme de langue et le nettoyage selon l'influence excédentaire du Russe.

La langue kirghize a beaucoup en commun avec les langues dAltay, en étant probablement d'origine de la langue turque orientale; mais dans l'état moderne il est plus proche quand même vers les langues kiptchak, en formant  à l'intérieur d'eux le sous-groupe.