Circuits en groupe en Ouzbékistan 2021

Marguilan, l`Ouzbékistan

Marguilan, l’Ouzbékistan

Marguilan, centre de filature de soie

En 2007 on a célébré 2000ème anniversaire de Marguilan. Cette ville entre dans une liste des principales villes touristiques et historiques de l’Ouzbékistan et a l’histoire de mille ans. 

Marguilan situé au sud de la vallée de Fergana, se trouve dans un lieu pittoresque qui auparavant était un point d’intersection des caravanes commerciales de la Chine à l’Ouest et au retour. L'origine de Marguilan est étroitement liée à l'ouverture de la route de la soie. Même si la naissance de la ville n'est pas considérée comme étant liée à cette ancienne route des caravanes, il est certain que la Route de la Soie a fait de Marguilan le centre de la soie et le principal gardien de ses secrets. Dès le XXe siècle, Marguilan est la plus grande ville de la vallée de Ferghana. Il était déjà connu pour ses produits en soie à l'ouest et à l'est. Depuis des temps immémoriaux il est célèbre pour ses grands maîtres : artisans des tissus en soie tels que adras, khan-atlas et beaucoup d'autres. La belle soie, fabriquée dans la ville et ses environs, était exportée en Europe et en Orient le long des anciennes routes de la Grande Route de la Soie vers Bagdad, Kashgar, Khurasan, l'Égypte et la Grèce. Aujourd'hui encore Marguilan est considérée comme la capitale de la soie de l'Ouzbékistan. Elle produit le célèbre khan-atlas, tissé et teint à la main selon la technologie antique. La beauté et l'originalité de la broderie de Marguilan sont étonnantes. Les suzannés et ses calottes parlent de la variété du bel atlas de Marguilan.

Il existe une légende sur l'apparition du nom de la ville, liée à l'invasion d'Alexandre le Grand. Les habitants ayant appris l'intention d'Alexandre de visiter leur ville lui ont préparé un tapis rouge. Un des anciens de la ville a proposé d'accueillir l'invité avec du poulet et du pain. Alexandre le Grand a demandé après le festin quel était le nom du plat. On lui répondit : "Murginon" qui signifie "poulet et pain". Sur le chemin du retour il goûta à nouveau ce plat et après avoir appelé cette région "Murginon". Depuis lors la ville porte le nom de Marguilan.

Marguilan, l’Ouzbékistan
Marguilan, l’Ouzbékistan
Marguilan, l’Ouzbékistan

A la fin du XVème - début du XVIème siècle Marguilan est devenue l'une des principales villes de la vallée de Ferghana. Cette terre est la ville natale de l'un des arrière-petits-enfants de Tamerlan - Zakhireddin Bobur. Il était le souverain de Ferghana puis a fondé en Inde l'État des Grands Mogols. Bobur a dit dans son ouvrage "Bobur-nama" que la ville était célèbre pour ses vergers de fruits, ses grenades douces et ses abricots secs. Étant enterrée dans la vénération, elle était un lieu de repos favori pour les caravanes. Depuis l'Antiquité, elle était habitée par des Sogdiens fiers et travailleurs, des agriculteurs et des éleveurs de chevaux célèbres. En plus Marguilan était surtout célèbre pour son khan-atlas aux arabesques fluides et aux motifs lumineux.

Pendant presque trois siècles, de 1598 à 1876, Marguilan était dans la structure du khanat de Kokand. Plus tard lorsqu'elle a été incluse dans la Russie elle est devenue une ville de district. À la fin du XIXe siècle, la ville était entourée de murs en pisé avec des tours et douze portes fortifiées. Les rues principales menaient de la porte au centre de Marguilan où se trouvaient le palais du gouverneur - Urda et le marché local. Les zones résidentielles étaient organiquement combinées avec des bâtiments religieux dont très peu ont survécu. Les monuments anciens les plus célèbres de Marguilan sont le complexe Pir Siddiq, la composition de l’architecture Pir Siddiq, le mausolée de Khoja Magguiz etc.