Le Couvent Sretensky

Le nom de couvent est donné par l’icône de Notre-Dame de Vladimir, qui a écarté en 1395 du moyen miraculeux l’invasion de Moscou des armées de Tamerlan.

Quand il a été connu sur le futur péril, on a transféré l’icône à Moscou spécialement de Vladimir. Sur la place, où les habitants de Moscou sont sortis pour rencontrer la chose sacrée, on a fondé le couvent.

« Sretenye » signifie « la rencontre ». L’icône elle-même se trouve aujourd’hui dans la Gallérie de Tretyakov.

Le fils de Dmitri Donskoy – le prince de Moscou Vassili I est un fondateur du couvent (en 1397). Puis, sur cette place on a construit la cathédrale de pierre Sretensky. Près d’elle on a construit l’église de Marie Egyptienne. Non loin des portes du couvent à la fin du XVII siècle on a fondé le temple de St. Nicolas thaumaturge et le campanile.

Le milieu du XVII siècle était la période de bien-être particulier du couvent Sretensky. La famille d’empereur faisait des contributions importantes au couvent.

Le couvent Sretensky s’est retrouvé quelque fois au centre des événements tragiques de l’histoire russe : une émeute de Sel a commencé près des murs du couvent, sa propriété a été cambriolée par les français pendant l’invasion de Napoléon, et en 1917 l’abolition du couvent, une expulsion des moines du couvent et l’occupation des cellules de moine ont commencé. En 1925 le couvent a été fermé. En 1958 – 1962 on a restauré la cathédrale. Jusqu’aujourd’hui il n’a été réservé que la cathédrale de Présentation de l’icône de Notre-Dame de Vladimir avec un petit autel de la Naissance de St. John, construits en 1679 selon le décret de tsar Fédor Alekseevitch. Le temple se diffère par le laconisme et la monumentalité des formes architecturales.

Dès 1991 les offices ont été renouvelés, le monachisme a commencé à se rétablir. En 1993 auprès de la cathédrale l’hôtellerie du couvent de Pskov-Petchora, reformé en Couvent Sretensky, a été fondé.