Circuits en groupe en Ouzbékistan 2020-2021

Nissa, le Turkménistan

Nissa, le Turkménistan

À 18 km à l'ouest d'Achgabat, on peut voir les ruines de Nissa, la capitale de l'ancienne Parthie, qui existait au début du premier millénaire avant notre ère et du premier millénaire après J.-C. Au IIIème siècle avant notre ère, Nouvel Nissa était la capitale de la Parthie et l'ancienne forteresse de Nissa était une résidence impériale à cette époque-là.

Nissa, le Turkménistan
Nissa, le Turkménistan
Nissa, le Turkménistan

La vieille Nissa était l'endroit où étaient concentrés les bâtiments du palais et du temple. On y trouvait également un trésor, un immense entrepôt de vin et des entrepôts avec de nombreux stocks. Les murs de la forteresse avaient une épaisseur de 8 à 9 m à la base et étaient renforcés par 43 tours rectangulaires.

À l'époque où l'Empire parthe était une puissance mondiale, la vieille Nissa était appelée Mitridatkert d'après le nom du roi Mitridate Ier (171-138 av. J.-C.) qui avait ordonné la construction de cette ville. Plus tard, la capitale a été transférée en Asie Mineure, mais une attitude particulière envers Vieille Nissa a été conservée : là se trouvaient les tombes des membres de la dynastie régnante des Arsacides, les rois venaient à Nissa pour organiser de grandes fêtes et organiser des sacrifices d'offrandes.

En 225, l'empire des Parthes a cessé d'exister et Artachir, l'ancien gouverneur des Arsacides, a fondé un nouvel État dirigé par la dynastie des Sassanides. Dans le but d'effacer de la mémoire du peuple tout ce qui était lié aux souverains parthes, il a ordonné de détruire la vieille Nissa. Le domaine qu'entraînait l'arsacide a été pillé et pratiquement transformé en ruines. La vie n'y était rétablie que plusieurs siècles plus tard, lorsque Nissa est devenu une partie du califat arabe ; cependant, la forteresse n'a jamais retrouvé sa puissance passée. Aujourd'hui, l'ancienne majesté de Mitridatokert se retrouve dans les découvertes des archéologues - de magnifiques pots en ivoire en forme de corne (rhytons), des documents uniques des IIème et Ière siècles avant notre ère, écrits au pinceau sur des pièces de tesson, d'étonnantes sculptures en marbre blanc.

Nissa, le Turkménistan
Nissa, le Turkménistan
Nissa, le Turkménistan
Nissa, le Turkménistan
Nissa, le Turkménistan
Nissa, le Turkménistan

La dernière trouvaille en date dans la vieille Nissa, un fragment de fresque unique, est un véritable chef-d'œuvre de l'art pictural Parthiène.

La forteresse de Nissa a été déclarée patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO en 2007.

LOCATION: