Circuits en groupe en Ouzbékistan 2021-2022

Mosquée Jami, Kokand

Mosquée Jami sur la place Chorsu

La mosquée Jami est la véritable décoration de la place Chorsu à Kokand. Les citoyens ne peuvent pas imaginer leur ville sans cette magnifique mosquée. Il semble qu'elle existait toujours sur ce site. Et en effet dans les chroniques historiques des IXe-XIIe siècles, il est fait mention de la mosquée de Kokand qui se trouvait au même endroit sur la place Chorsu. Mais pendant les invasions mongoles, la mosquée Jami ainsi que la ville entière ont été détruites.

Cependant la mosquée actuelle a été construite au XIXe siècle. En 1805 le régent de Kokand Olimkhan a commencé à construire une mosquée, mais la construction a été suspendue : le supérieur de la mosquée s'est opposé à la construction de la mosquée au prix de fonds collectés par la force auprès du peuple. Et ce n'est qu'en 1814 que le dirigeant éclairé et humain du khanat de Kokand – Omarkhan, frère de Olimkhan, a relancé la construction de la mosquée Jami. Il a invité l’architecte doué de talent d'Ura-Tubé à superviser la construction. Il avait plus de 200 constructeurs sous sa supervision. Deux ans plus tard, la mosquée Jami est construite. Il s'agissait d'une structure véritablement monumentale. La renommée de sa beauté s'est répandue bien au-delà de Kokand.

Mosquée Jami, Kokand
Mosquée Jami, Kokand
Mosquée Jami, Kokand

Le grand aivan occupe la partie ouest de la vaste cour de la mosquée. Son toit est soutenu par 98 colonnes. Les colonnes d'aivan sont une œuvre d'art particulière. Elles sont finement peintes en couleurs avec l'ajout d'or. Un khanaka se distingue par son haut plafond peint. Les murs de la mosquée ont conservé, même aujourd'hui, la sculpture en filigrane. Sur le périmètre de la cour, il y a des khujdras, des salles de classe, car la mosquée comprenait aussi une médersa. La médersa a fonctionné jusqu'en 1918, et la mosquée - jusqu'en 1930.

Au centre de la cour se dresse un minaret de 22,5 mètres de haut, d'où le muezzin appelait les fidèles à prier. Le minaret en pierre avec une brique cuite circulaire lisse couronnée d'un dôme à facettes. On peut voir l'ensemble du Kokand du haut du minaret. Selon la légende, des criminels et des épouses déloyales étaient jetés en bas de ce minaret. Sans aucun doute, la beauté et la noblesse de l'architecture de la mosquée Jami s'harmonisent avec les monuments architecturaux de Boukhara et de Samarkand.