Circuits en groupe en Ouzbékistan 2020-2021

Gorge Sarmich-say, l`Ouzbékistan

Galerie Sarmish-say d'art de l'âge du bronze – Pétroglyphes

L’un des plus célèbres lieux en Asie Centrale avec des images rupestres est la gorge Sarmich-say situé au versant sud du Karatau à 45 km du nord-est de Navoi. Le Karatau est l'un des éperons des montagnes de Nourata. Au sud de la crête se trouve la vallée de Zerafchan. La nature de Sarmich-say est diverse. De différents types d'arbres poussent et les pentes sont couvertes de fourrés denses. Au printemps, la gorge est un spectacle incroyable : des tulipes et des coquelicots poussent partout et autour il y a des étendues de verdure infinies.

Pétroglyphes de Sarmich-say, l’Ouzbékistan
Pétroglyphes de Sarmich-say, l’Ouzbékistan
Pétroglyphes de Sarmich-say, l’Ouzbékistan

La voie la plus proche des pétroglyphes à Sarmich passe par le camp de la Santé des Enfants qui porte le même nom « Sarmich ». Le territoire du camp est d'environ 1,5 km. Si la visite des pétroglyphes est organisée en été, la saison où le camp est rempli d'enfants, le territoire du camp doit être traversé à pied. A toute autre saison de l'année, il peut être parcouru en voiture. Après le camp, vous devez parcourir une distance supplémentaire de 2 km jusqu'au point de destination. Cependant, après avoir surmonté tout le chemin, vous apparaîtrez dans la gorge pittoresque de la rivière Sarmich où vous trouverez les monuments archéologiques uniques des périodes de l'histoire de la pierre, du bronze, du fer ancien et du Moyen Âge.

La taille du territoire est vraiment énorme - 20 kilomètres carrés. Ensemble, ils forment un complexe culturel et historique unique de monuments de l’histoire du monde antique et de l'époque médiévale.

Aujourd'hui plus de 10 000 pétroglyphes ont été découverts à Sarmich-say. Il s'agit d'une collection très vaste et variée d'art rupestre. La plupart des pétroglyphes sont situés dans le cours moyen de la rivière (say en ouzbek). Des tumulus et des lieux sacrés se trouvent à proximité des pétroglyphes.

Les scientifiques-archéologues de l'Institut de l’archéologie de l'Académie des sciences de la République d'Ouzbékistan n'excluent pas la possibilité que le territoire Sarmich-say ait été habité dès le paléolithique (300-15 mille ans avant J.-C.). Au Néolithique (VIe - Ve siècles avant J.-C.), des tribus de chasseurs et de pêcheurs de culture keltaminar s'y sont installées. L'emplacement commode de la gorge, la disponibilité d'eau douce et le grand nombre d'animaux ont fait de Sarmich-say un lieu propice à l'accomplissement des rituels. D'après les archéologues, c'était un lieu de cérémonies religieuses.

Pétroglyphes de Sarmich-say, l’Ouzbékistan
Pétroglyphes de Sarmich-say, l’Ouzbékistan
Pétroglyphes de Sarmich-say, l’Ouzbékistan

La détermination de l'âge des pétroglyphes de Sarmich est une tâche problématique. Il faut étudier attentivement la trame, le style, la technique d'application des images ainsi que le « bronzage » du désert, les images qui se chevauchent et bien d'autres choses encore pour donner au moins une date approximative. Le processus de création de l'art rupestre et le processus de leur investigation est une tâche très difficile qui prend beaucoup de temps.

Les pétroglyphes à la gorge Sarmich-say se varient en fonction de l'âge, du style et du sujet. Il y a des images d'urus qui fait référence à l'âge de pierre et à l'âge de bronze, des images de cerfs, de chèvres dans le style animalier typique des tribus scythes du cercle d'art (début du fer IX-IIe siècle avant notre ère). On y trouve également des pétroglyphes de la période postérieure relative au Moyen-Âge. Ils représentent des chèvres domestiques, des chameaux, des chiens et des inscriptions arabes.

Les pétroglyphes de l'âge de pierre et de l'âge de bronze (VIIe – II e millénaire avant notre ère) sont les images les plus anciennes de Sarmich-say. Il s'agit principalement de gravures rupestres d'urus. Des figures similaires ont été découvertes sur le territoire de l'Azerbaïdjan et de la péninsule Arabique. La taille des images variait de 30-40 cm à 70-80 cm. Beaucoup de ces anciennes gravures rupestres sont similaires dans leur technique de sorte que l'on peut supposer qu'elles ont été faits par un seul maître.

Les pétroglyphes du début de l'âge du fer se distinguent par un style "animal" typique des tribus nomades des Scythes. Ils représentent essentiellement des cerfs, des béliers sauvages, des chevaux, des chameaux. Il n'y a pas de gravures rupestres des urus, mais il y a des images typiques pour les nomades d'un arc et de flèches, ainsi que des cavaliers et des scènes de chasse. Contrairement aux gravures rupestres plus anciennes, les gravures rupestres de la période saka-scythe sont plus petites. En outre, elles ont été réalisées par différents artistes, mais les maîtres ont transféré avec beaucoup de soin et de précision les images d'animaux et d'humains.

Les pétroglyphes du début de l'âge du fer se distinguent par un style "animal" typique des tribus nomades des Scythes. Ils représentent essentiellement des cerfs, des béliers sauvages, des chevaux, des chameaux. Il n'y a pas de gravures rupestres des urus mais il y a des images typiques pour les nomades d'un arc et de flèches ainsi que des cavaliers et des scènes de chasse. Contrairement aux gravures rupestres plus anciennes, les gravures rupestres de la période saka-scythe sont plus petites. En outre, elles ont été réalisées par différents maîtres qui ont transféré avec beaucoup de soin et de précision les images d'animaux et des gens.

Les pétroglyphes de la dernière période sont plus légers et plus grossiers. La technique de sculpture sur pierre est assez simple mais le contenu ne présente aucune variété typique des périodes historiques anciennes. Ils représentent essentiellement des animaux domestiques. Il y a également des inscriptions arabes mélangées à des images anciennes. On peut aussi voir des cavaliers avec un fouet à la main. Contrairement aux gravures rupestres de Saks, les pétroglyphes médiévaux ont le caractère schématique et il n’y a ni de précision ni d'élégance.

Pétroglyphes en Ouzbékistan