Circuits en groupe en Ouzbékistan 2020-2021

Période Mongole dans l'Histoire de la Route de la Soie

Gengis Khan, dont les plans étaient de conquérir la route de la soie, a réalisé qu'avec l'impressionnante puissance militaire des Mongols, il serait impossible de contrôler toutes les routes pendant longtemps. Par conséquent, après avoir occupé la route du nord, Gengis Khan commença à détruire méthodiquement les villes arabes et turques se trouvant sur la route du sud. Ce faisant, Gengis Khan a essayé d'arrêter l'intense échange de marchandises qui échappait à son contrôle.

Au milieu des XIIIème - XVème siècles, lorsque l'Asie Centrale, l'Iran et les steppes de l'Eurasie étaient gouvernés par les successeurs de Gengis Khan, le commerce actif entre l'Orient et l'Occident se poursuivait et s'intensifiait. La Horde d'or mongole (le territoire allant de la Sibérie à l'Europe de l'Est, gouverné par le petit-fils de Gengis Khan, Berke), dont la capitale est Serai Berk, dominait toute la route caravanière intercontinentale du nord, partant de la Chine via Otrar et Khorezme, la région de la Volga inférieure, Azov, la Crimée et l'Europe - l'immense partie du commerce international aux XIVème et XVème siècles.

La domination mongole a stimulé le commerce caravanier entre la Chine et les pays méditerranéens. Mais la Horde d'or a tiré tous les bénéfices de ce commerce. La plupart des caravanes ont suivi la Transoxiane, se rendant directement à la Volga au nord de la mer Caspienne, et de là, se sont déplacées vers la mer Noire. Khorezme était le secteur sud de cette route nord et continuait à jouer le rôle de maillon dans la chaîne des échanges régionaux et intercontinentaux de marchandises. Ourguentch était un autre grand centre d'échanges dont les marchés étaient un peu sursaturés.