Circuits en groupe en Ouzbékistan 2020-2021

Raisons du Déclin de la Route de la Soie

Pourquoi la Route de la Soie est Devenue Impopulaire

Après les grandes découvertes géographiques de la fin du XVème - début du XVIème siècle, les routes commerciales terrestres intercontinentales sont tombées en décrépitude. La rapidité du transport maritime, la possibilité de transporter plus de marchandises, le coût relativement bas du transport ont entraîné le déclin de la Route de la Soie à la fin du XVème siècle. Bien que certaines de ses routes, en particulier celles des régions de haute montagne, reliant le Tadjikistan, l'Afghanistan, la Chine, le Pakistan et l'Inde, aient existé jusqu'au début du XXème siècle.

Pendant la guerre civile en Chine, la Route de la Soie détruite a de nouveau joué un rôle important dans l'histoire de la Chine. En 1939, lorsque les Japonais ont capturé tous les ports maritimes de Chine, le gouvernement du Kuomintang a demandé à l'URSS de construire une route automobile qui coïncidait partiellement avec la route du nord de la Route de la Soie. La route allait de la gare de Sary-Ozek, sur la ligne de chemin de fer Turkestan-Siberian Railway (Turk-Sib), via Khorgos, Kuldzha et Khami, jusqu'à Lanchow, sur environ 3 000 km.

En 1940, la Grande-Bretagne, à la demande du Japon, a fermé la route birmane et la Route de la Soie de la version soviétique est devenue la seule route par laquelle la Chine pouvait recevoir de l'aide du monde extérieur. En 1937-1941, cette route a été utilisée pour les livraisons militaires, y compris les armes et les machines militaires les plus récentes. Ces livraisons ont permis au gouvernement du Kuomintang de survivre dans sa lutte contre les Japonais.