Le Couvent Novospassky

Les murs sévères du couvent s’élèvent au dessus de la haute montagne escarpée sur la rive du fleuve Moscou. Parmi les arbres verts on peut voir les têtes puissantes de la grande cathédrale et le haut campanile avec la tête dorée. C’est le couvent Novospassky, qui était auparavant une des gardes de pierre de Moscou, défendant la route de Kolomna.

Il est situé sur la rive du fleuve Moscou, sur la place où, auparavant le grand-duc Vassili le Sombre attendait avec son armée l’attaque du côté des mongoles. Cependant, il est intéressant que l’histoire du couvent commence bien avant cet événement et elle est liée avec l’histoire du couvent de St. Danilov.

En 1330 encore le couvent était situé en Kremlin et était nommé Spassky. C’est ici que Ivan Kalita a déménagé les moines du couvent de St. Danilov. Suite à la reconstruction du Kremlin commencée à la fin du XV siècle, le couvent Spassky a été transféré sur la nouvelle place – sur la colline Kroutitsky et a été nomme Novospassky.

La construction du couvent Novospassky a été commencée par la pose de l’église de pierre de Transfiguration. En même temps on construisait le réfectoire et les cellules de moine.

Dès XVI siècle la cathédrale Spassky est devenue la sépulture familiale de la famille Romanov. C’est pourquoi après la montée sur le trône du tsar Mikhaïl Romanov on a commencé la construction grandiose de pierre dans le couvent Novospassky. Dans les années 1630-1640 les murs en bois du couvent ont été remplacés par ceux de pierre. L’étendue des nouveaux murs a atteint sept cent quatre vingt mètres ; la hauteur était à peu près de sept et demi mètres ; la largeur – deux mètres. Six tours, une desquelles était la tour de portail, représentaient le système d’affermissement. Dans les murs et les tours du couvent Novospassky il y avait des meurtrières.

Au milieu du XVII siècle l’ancienne église de Transfiguration a été détruite et sur sa place la construction de la nouvelle cathédrale de Transfiguration a été commencée. Son bâtiment grandiose couronné par cinq têtes puissantes étonne jusqu’aujourd’hui les visiteurs par son air majestueux. La sépulture principale, le sous-sol de la cathédrale conserve les restes des représentants de la famille des Romanov et de leurs plusieurs parents des familles princières.

A la fin du XVIII siècle près du coin de nord-ouest de la cathédrale, sur la place de l’église datée du début du XVII siècle, une église de la Signe de Vierge Marie – la sépulture des comptes Cheremetyev a été construite.
En 1758 on a commencé la construction du nouvel campanile Novospassky. Mais, on n’a réussi à construire que le fondement et la deuxième file pour l’argent donné, après quoi la construction a été arrêtée. Le campanile existait en cet état tous les 7 ans suivants. Sa construction a été terminée en 1784. Sa hauteur est plus basse de 3 mètres que le campanile d’Ivan le Grand.

On a fermé le couvent en 1918, en faisant de ses bâtiments le camp de concentration. Puis, la filiale de la prison de Taganka se situait ici. En 1991 le couvent Novospassky a été rendu à l’Eglise russe orthodoxe et elle est l’église fonctionnant.