Sibérie, la Russie

La Sibérie est un pays septentrional unique de la Russie.

Sibérie est une vaste région occupant le tiers du territoire de la Russie. Ici habitent seulement 14 % de population du pays. Et c’est clair. Le climat ici est très sévère. Mais, par ailleurs, la nature est magnifique. On ne peut pas trouver nulle part d’immenses fleuves, prêts à enlever tout sur leur route, des cordillères fantasques,  des lacs cristallins sans fond, de vastes massifs de forêts, des étendues illimitées de la taïga, des déserts glacés et silencieux arctiques…

Oui, la Sibérie est si grande qu’elle n’est pas découverte jusqu’à la fin par les humains. Elle n’a pas raconté encore tous ses mystères. C’est pourquoi on appelle la Sibérie le pays mystique, plein de mystères et de miracles. Initialement, la Sibérie – la patrie des peuples, qui se diffèrent par leur culture et leur mode de vie des slaves, et qui possèdent leurs propres cultes religieux et rites. A l’époque avant J.C.  les skifs et les gouns menaient une vie nomade ici. Ensuite, les tribus turques ont pénétré d’Altai. Les mongoles sont venus en Sibérie avec les invasions de Gingiz Khan. Aujourd’hui on peut observer  les répercussions de toutes ces cultures uniques sur le territoire de la Sibérie – sur les places des anciens sanctuaires, dans les petits villages lointains, préservant un coloris ethnographique des peuples natifs. Aujourd’hui la Sibérie est peuplée par les russes, les bouriates, les tuviniens, les khakases, les altais, les tatars, les evenkis, les dolgans, les nenets,les iakoutes,les nganasans, les ketes, les enes, les selkoupes et les xantes, les shors,  les teleoutes. Chacun de ces peuples, malgré son petit nombre – est porteur de sa culture unique qui, à son tour, comme un morceau dans la couverture de plusieurs couleurs, apporte son dessin dans la mosaïque ethnique du pays sibérien.

La Sibérie a été réunie à la Russie plus tard que d’autres régions. Au XVI siècle après les campagnes de Yermak, qui ont ouvert les nouvelles terres à Zauralye. Trois siècles avant cet événement, le territoire de la Sibérie était occupée par le khanat sibérien, fondé après l’effondrement du grand empire de Gingiz Khan. L’époque de gouvernance des mongoles en Sibérie est terminée avec l’écrasement du khan sibérien Kutchum. Depuis lors, cette riche terre est devenue la partie de l’empire russe. Sur le territoire du khanat ont apparu les petites prisons, qui sont devenues ensuite les grandes villes – Tumen, Surtug, Tobolsk et d’autres. Aujourd’hui en Sibérie il y a plus de 130 villes. Novosibirsk, Irkutsk, Krasnoyarsk, Kemerovo, Abakan, Barnaul, Omsk, Tomsk sont les plus grandes villes. En plus, la Sibérie est divisée à quelques régions. Ce sont Buryatiya, Tuva, Xakassiya, Yakoutie et d’autres petites autonomies.


Malgré la beauté et l’originalité du pays, le tourisme en Sibérie vient de commencer à se développer. Par ailleurs, plusieurs places attirent les touristes du monde entier il y a dizaine années. C’est bien sûr, le lac Baïkal avec sa beauté charmant,qui est sur la liste de l’Héritage universel d’UNESCO, c’est Altai mystique, sur le territoire duquel, selon les croyances, il y a une entrée dans le pays mystique Chambala, c’est Buryatiya exotique et beaucoup d’autres places, méritant pour visiter ce pays magnifique.