La cité Chluzovoy

La cité Chluzovoy - le coin de Pétersbourg à Togliatti

La cité Chluzovoy, Togliatti

Togliatti est la ville typique industrielle semblable à plusieurs villes industrielles, construites autour de grandes entreprises : la construction standard des quartiers résidentiels, les rues directes lignées, les bâtiments officiels gris. Mais peu probablement, que vous trouverez dans d'autres villes un tel monument-parodie sur l'époque entière – la cité pour les ouvriers, bâti en style du classicisme architectural.

La cité Chlyuzovoy pour les constructeurs des écluses sur la Centrale hydro-électrique de Kouibychev s’était mis en plein champ à la place absolument vide. Initialement on comptait cette cité sur plus de sept mille habitants et on supposait la construction des maisons d'habitation construites à l'exemple de l'architecture de Pétersbourg de palais du XVIIIème siècle, orné du modelage, des arcs, des corniches, des pointes, des tourelles, des balustrades et d'autres éléments du décor.
Après le commencement de la construction, le projet était reconsidéré et ajusté sous plus modeste et journalier.

Ainsi, les premiers bâtiments de la cité sont devenus patrimoine de la ville, éclats du projet ambitieux, qui ne s’est pas réalisé.
La maison à 5 étages avec la tour sur la rue Krylov passe pour un tel bâtiment-chef-d'oeuvre. Un seul bâtiment avec le portique et la baie d’arc l’adhère. La tour impressionnante ouvre la perspective de la rue et la joint simultanément au quai.

Le bâtiment de l'hôpital est aussi le monument de l'architecture : hauts plafonds, corps d'arc, moulures, bordures. Son entrée centrale plus semblable aux marches théâtrales, orne le portique classique avec six colonnes doriques et avec l'arc enchaînant le regard.
Les maisons d'habitation le long de la rue Nossov sont reconnues pour les monuments de l'architecture. Leurs façades peuvent servir du standard de l'école de Léningrad de la conception et le modèle de la manifestation réussie des idées du classicisme. Sur tous les bâtiments du quai le portique est à deux étages, insérant quatre colonnes. Le fronton triangulaire au-dessus est complété avec la fenêtre ronde de grenier. D’après l'idée l'aspect ordinaire des maisons de la cité représente les fenêtres d'arc en haut, les corniches de fenêtre, les balustres dans les niches sous la fenêtre, les échauguettes demi-circulaires à un étage, dont le haut est transformé en balcon.

La maison de coin sur le quai répète la stylistique des bâtiments voisins et dans sa partie angulaire a le portique élégant en hémicycle sans fronton.
Toutes les maisons le long du quai sont indissolublement liées de l'unité du style : murs décoratifs, liasses avec les baies d'arc forment une série continue visuelle.