Circuits en groupe en Ouzbékistan 2019

Histoire de Tachkent

Histoire de Tachkent

Tachkent. Le début du XXème siècleTachkent est la capitale de l’Ouzbékistan – une des plus anciennes villes apparues sur le croisement de la Route de Soie de la Chine à l’Europe. La première information sur Tachkent comme la cité c’est une source ancienne orientale de II siècle avant J.C. Dans les sources de la Chine il était nommé Yuni ; dans les inscriptions de l’année 262 avant J.C. du roi de Perse Champour le Premier « Caaba des Zoroastriens » Tachkent était nommé Tchatch ; dans les transcriptions de quelques sources chinoises la ville a été nommée aussi Chi, et dans la source arabe – Chach. D’après Berouni et Makhmoud Kachgari, le nom de Tachkent a apparu des sources turques de IX-XII siècles. En Russie au XV siècle Tachkent était connu comme Tachkoura.

Dans les années anciennes déjà, grâce à sa location avantageuse et le climat favorable, Tachkent était un des principaux points sur la route commerciale de la Route de Soie. A l’appui de cette suggestion dans la partie de sud de Tachkent contemporain irriguée par la rivière Jun, les archéologues de l’Ouzbékistan ont trouvé les vestiges de la cité Chachtepa. Les ruines du mur défensif, la citadelle avec le bâtiment de briques d’argile et pahsa avaient été découvertes.

Tachkent. Le début du XXème siècleLa place principale de l’ancien marché de ville – la Place de Chorsu a apparu au IX siècle. Au VI siècle ici on a construit la Médersa Kukeldach. Chorsu makhallya, Tikanli mazar, le village Tchoukour étaient situés dans la partie moderne de la Place Chrosu. Chorsu a été reconstruit dans la période contemporaine. GUM, la Pharmacie centrale de la ville, l’Hôtel Chorsu et d’autres constructions de l’architecture moderne ont été construits. Les makhallas apparus autour des rues de marché dans les plusieurs cas étaient nommés par l’activité de la population y habitant. Par exemple, Padarkouch makhallya à Chaykhantaour était auparavant appellé « Bouztchi makhallya », ce qui signifie la rue des tisseurs (actuellement dans le district C-13). Il y avait d’autres makhallya aussi : au nord Arka-Koutcha, au sud – Douktchi, Zandjirik, à l’ouest – Pouchtibag, à l’est – Koudoukbachi. Deroz makhallya ou Degroz à Chaykhantaur a reçu son nom de « Degroz » - le créateur de chauffe-eau. Il y avait ici 20 ateliers de font. Ahunguzat makhallya à Sebzor dakha il y avait Ahunguzar makhallya ce qui signifie la rue des forgerons il y avait de plusieurs ateliers des forgerons. Et Tokli Jallob makhallya a reçu son nom grâce aux gens qui marchandaient de bétail.

Le carillon de TachkentComme Tachkent était la ville des riches marchands et artisans, de grands édifices architecturaux étaient construits avec les caravanserails, mosquées et les mausolées. Les bâtiments construits plus avant et qui se sont gardés jusqu’à nos jours sont les mausolées apparus sur les routes des caravanes, ils étaient consacrés aux saints cheikhs et ils n’étaient pas les places de vénération seulement, mais le paysage original décorant la longue route sur le désert.