Bolshiye Koty, Baïkal

Bolshiye Koty, Baïkal Bolshiye Koty, Baïkal

 

Sur les rives occidentales du lac Baïkal se trouve une petite ville tranquille portant un drôle de nom, Bolshiye Koty, qui n'a rien à voir avec des animaux domestiques ronronnants et touffus.

Ce nom fait référence à l'établissement construit en 1842 pour accueillir les chercheurs d'or (appelés mineurs libres). À l'époque, l'extraction de l'or était très difficile et dangereuse, et elle mobilisait donc principalement les bagnards, qui, par temps froid, portaient des chaussures en bois, les "koty" (ou "kotki"), prononcées avec la première syllabe accentuée. On estime que plus de 160 kilogrammes de métal précieux ont été extraits pendant toute la période d'exploitation de l'or à Bolshiye Koty. Jusqu'en 1968, la réserve de devises du pays était alimentée par l'or pur provenant des mines du Baïkal, dont celle de Bolshiye Koty. Cependant, personne n'a entrepris de compter le nombre de vies données pour cet or.

A propos, il existe d'autres spéculations moins sombres sur l'origine du nom Bolshiye Koty. Par exemple, selon le dictionnaire de V.I. Dal, "koty" n'est rien d'autre que des pièges à poissons ordinaires, installés à l'embouchure des rivières. Et le même mot "kottsy" était utilisé en Sibérie pour désigner une clôture en bois tendue en travers de la rivière pour attraper les ciscos qui venaient frayer dans la rivière.

À ce jour, Bolshiye Koty est l'une des villes les plus pratiques et les plus visitées du lac Baïkal, en raison de sa proximité d'Irkoutsk et de Listvyanka, mais aussi de son isolement suffisant pour permettre de conserver le paysage pittoresque local. La population résidente de Koty compte près de cent personnes. En été, Listvyanka et Irkoutsk sont accessibles par bateau à moteur qui circule une fois par jour en semaine, et deux fois par jour le samedi et le dimanche. Il existe également un itinéraire de marche le long d'un chemin côtier de Listvyanka à Koty, mais il est considéré comme dangereux et ne convient qu'aux voyageurs expérimentés. En hiver, Bolshiye Koty n'est accessible qu'en voiture par une route temporaire posée sur la glace du lac Baïkal gelé.

Bolshiye Koty et ses environs font partie du parc national du Baïkal. Le territoire de Koty est entouré d'une véritable taïga sibérienne, remarquable pour ses champignons et ses baies, ses herbes et diverses espèces de fleurs sauvages très rares. Tous les types de loisirs disponibles dans le village, d'une manière ou d'une autre, sont liés à la marche et à la contemplation enthousiaste de la nature, étant donné que Bolshiye Koty regorge de toutes sortes de beautés à couper le souffle : vous pouvez aller à la pêche, faire de l'équitation sur des itinéraires spéciaux pour chevaux, accompagnés par des guides expérimentés ou prendre en location un pédalo.