Le Couvent de la Déposition-de-la-Robe-de-la-Vierge

Le Couvent se diffère par son architecture originale à Souzdal.

Le Couvent de la Déposition-de-la-Robe-de-la-Vierge, Souzdal

Ce refuge féminin a été fondé au XIIIème siècle par l'évêque de Souzdal Ioann. Le couvent Rizopolozhensky est parfaitement visible de n'importe quel point de la ville, puisque se trouve sur les hauteurs directement au centre de Souzdal. La gloire a été apportée au couvent par la nonne Evfrossiniya de Souzdal. Selon la légende, notamment sa prière a détourné le malheur du refuge pendant l'invasion du khan Batiy, quand tous les couvents et les temples de la ville ont souffert.

Un principal temple du couvent Rizopolojensky est la cathédrale magnifique de la Déposition-de-la-robe-de-la-Vierge. On l’a construit au XVIème siècle. Cette cathédrale se distingue par son 'architecture extraordinaire à Souzdal. Il est couronné par trois chefs. Sa façade centrale est ornée des portails façonnés. Le portail du sud est orné des semi-colonnes, du nord des insertions en pierre blanche.

La curiosité particulière de ce couvent est les Portes Sacrées (1688) dans le mur du sud du refuge. Elles sont le chef-d'oeuvre de l'architecture de Souzdal. Autrefois les portes servaient de l'entrée solennelle au couvent, c'est pourquoi les architectes les ont érigé très élégantes et colorées. Les portes ont deux arcs, richement ornés de la sculpture en pierre et des carreaux d'arrosage. Les carreaux colorés se distinguent magnifiquement sur la surface blanchie dans les approfondissements à degrés. Les tentes élégantes au-dessus des portes, appuyant sur les tourelles basses à facettes avec fenêtres minuscules, sont ornées des lucarnes fausses et sont couronnés par de petits sommets.

La construction du couvent Rizopolozhensky qu’on a construit plus tard c’est le campanile de la hauteur de 72 mètres. C’est la plus haute construction de Souzdal. On a érigé le campanile en 1813-1819 en l'honneur de la victoire sur Napoléon. L'architecte l'a créé en style classique – « style Empire ». La composition étagée du campanile diminue en haut et s'achève par un petit sommet élégant. Dans le fondement du campanile il y a un passage d'arc.