Suzdal, la Russie

Suzdal est l'âme et le coeur de " l'Anneau d'Or"

 L’âme et le cœur de « l’Anneau d’Or » - ainsi on appelle poétiquement Suzdal. « Le musée en plein air » - un autre nom de cette ville charmant où sur un petit territoire se sont situés plus de 200 monuments des vieux temps. Suzdal coloré, une des villes véritablement russes qui a su préserver le charme des anciens temps, cet esprit unique des traditions slaves, une architecture magnifique et une aura chaude des places sacrées. Histoire de la ville commence à XI siècle, comme les autres villes russes Suzdal a été construit sur le fleuve (Kamenka) en qualité de la forteresse défendant les frontières d’état. La forteresse puissante – Kremlin de Suzdal – devient le début de la nouvelle ville.

En 1024 Suzdal a été mentionné pour la première fois dans les annales. Et ce n’est pas étonnant, car à cette époque il devient une grande ville développée à Nord-Est de la Russie de Kiev. Au moitié du XI siècle il devient la capitale de la principauté de Rostov et Suzdal en obtenant du plus grand essor.  Yuri Dolgorukiy est devenu le premier prince de Suzdal. Mais son successeur Andrey Bogolubskiy a transféré la capitale de la principauté à Vladimir. Après, Suzdal a subi beaucoup d’invasions de mongole.

L’étape suivante de la vie de Suzdal – il fait partie de la principauté de Moscou à la fin du XV siècle. Le début du XVI siècle a apporté sur la terre de Suzdal beaucoup d’épreuves. En 1608 et 1611 la ville était envahie deux fois par les polonais. En 1634 la ville a subi des invasions destructives des tatars de Crimée, puis l’incendie destructif de 1644 a détruit toute la partie occidentale du bourg, en 1654-1655 la ville a été dévastée à cause de  l’épidémie de « la peste » pour longtemps. Dès le XVII siècle on a commencé déjà la construction intensive dans la ville. A cette époque on construit les ensembles existant actuellement, dont les meilleurs sont les constructions architecturales du Kremlin ancien, des cloîtres Pokrovskiy et de Sauveur Evfimyev.

Histoire de Suzdal est pleine de pages tragiques, mais chaque fois la ville agrandissait et rayonnait plus qu’avant. La raison est que Suzdal est une terre véritablement sacrée, abondant en cloîtres et possède plus de quarante églises. A la fin du XVIII siècle Suzdal devient chef-lieu de district Vladimir. Le dernier centenaire Suzdal a attiré le monde entier grâce à ses monuments de l’architecture russe.

Suzdal - les places intéressantes