La veille de Noël

Les traditions de Noël russes : La veille de Noël

La veille de Noël a reçu le nom la "sotcelnik" - du nom de la nourriture rituelle goûtée ce jour « sotciva ». La sotciva ou le plat de riz aux raisins secs est la kacha des blés ou de l'orge, du seigle, du sarrasin, du pois, de la lentille, mélangé avec le miel.

Le nombre des plats, 12 (d’après le nombre des apôtres) était rituel. On préparait la table riche et abondante : crêpes, plats de poisson, aspic, galantine des pieds de porc et de boeuf, cochon de lait avec la farce de la bouillie, tête de porc avec le raifort, saucisson de porc domestique, pains d'épice, oie frite. Selon l'usage antique, en mémoire du repaire et des crèches on répandait la table du foin.
Il ne fallait pas de manger à la veille de Noël jusqu'à la première étoile, en mémoire de l'étoile de Bethléem, qui a annoncé aux mages de la Nativité du Sauveur. Mais à l'approche des crépuscules, quand la première étoile s'allumait, on s'assoyait à la table et se partageait des cachets, en souhaitant, l'un à l'autre du bonheur. Le Noël est la fête, quand toute la famille se réunit ensemble à la table. Le jeûne de Noël s'achevait par la « sotcelnik » (la veille de Noël) et à la fête de Noël les croyants se régalent des mets délicieux.

La nuit du 6 au 7 janvier, avant le Noël orthodoxe, les gens ne dormaient pas: ils marchaient de porte en porte, se régalaient et chantaient des koliadki. La koliadka est un ancien rite de Noël de la glorification de la fête de Noël Christique par les chansons. Les maîtres offraient de différents mets à ceux qui chantait des koliadki.

En partant chanter des koliadki, les riches, en général, se changeaient de costume, s'affublaient aux vêtements carnavalesques extraordinaires, les pauvres retournaient simplement le pardessus et mettaient les masques des animaux. Maintenant ce rite renaît : les gens apprennent les chansons, se changent de costume, comme au temps jadis, mettent les masques et vont chez les voisins, les parents, les collègues.

Le Noël dure trois jours. Les croyants pieux tâchent de les passer dans le temple. Le deuxième jour après le Noël s'appelle la Cathédrale de la Notre Dame. Les chrétiens dans les temples rendent célèbre la Notre Dame, qui a mis au monde le Sauveur.