Circuits en groupe en Ouzbékistan 2020-2021

Médersa Cher-Dor, Samarkand

Médersa Cher-Dor : Histoire de la Création

La médersa Cher-Dor a été construite sur la place Reguistan, à Samarkand, en 1619-1636. Le nom est traduit de la langue tadjike comme "Médersa aux lions". C'est le reflet déformé et exagéré de la médersa d'Oulougbek, qui est située juste en face, sur le côté ouest de la place Reguistan. La différence d'âge entre elles est de 200 ans. La médersa Cher-Dor a une superficie et des dimensions plus importantes mais il cède à son "grand frère" par la qualité des travaux de finition.

A l'extérieur et à l'intérieur cette médersa est décorée d'ornements lumineux en brique vitrifiée, les murs et les tours sont recouverts de majoliques de divers motifs de fleurs grimpantes et de citations de Coran en arabe. Pourtant une partie des finitions est irrémédiablement perdue, bien que des scientifiques, des historiens et des restaurateurs tentent de retrouver l'apparence initiale de la médersa Cher-Dor.

Médersa Cher-Dor, Samarkand
Médersa Cher-Dor, Samarkand
Médersa Cher-Dor, Samarkand

Par son architecture, la médersa Cher-Dor répète presque la médersa d'Oulougbek, c'est-à-dire qu'elle est un bâtiment carré avec une cour intérieure, des khudjras (cellules) pour l’études des étudiants et deux salles de classe. La médersa est considérée comme le bâtiment moderne de l'époque car les dernières innovations architecturales ont été utilisées lors de la construction.

De plus ce grand bâtiment présente un ensemble de particularités constructives qui en font l'un des meilleurs monuments architecturaux de Samarkand.

De plus la médersa Cher-Dor a quelques caractéristiques. Au centre de l'arche au-dessus de l'entrée se trouve l'image du svastika qui était depuis l'Antiquité le symbole de l'abondance et de la fertilité. Il y a également des images de tigres avec le soleil sur le dos de chaque côté de l'arche.

Les architectes affirment que pendant toute sa durée d'existence, la médersa Cher-Dor a été restaurée à de nombreuses reprises. Les plus grands travaux ont été réalisés au début du XXe siècle par les architectes soviétiques dont le plus célèbre est V.G. Choukhov. Aujourd'hui, ce monument de l'architecture de Samarkand est l'une des principales curiosités de la ville. En 2001, la médersa Cher-Dor a été inscrite dans la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.