Circuit Classique en Ouzbékistan

La Mer d’Aral, Ouzbékistan

La Mer d’Aral, Ouzbékistan

Aube sur la mer d'Aral

Guide de Voyage de la Mer d'Aral

La mer d'Aral, qui était autrefois le quatrième plus grand lac du monde, s'est réduite à un dixième de sa taille au cours des cinquante dernières années. Aujourd'hui, elle constitue un exemple frappant d'une catastrophe écologique majeure. En 1960, le lac s'étendait sur une superficie de 68 900 kilomètres carrés, mais en 2020, sa superficie fut réduite à moins de 7 000 kilomètres carrés. Le niveau de l'eau baissa de 25 mètres et la salinité augmenta au point d'exterminer toutes les espèces de poissons, ce qui rappelle les caractéristiques de la mer Morte.

Le lac est alimenté par les fleuves Amou-Daria et Syr-Daria. Cependant, en raison de l'utilisation intensive de l'eau pour l'irrigation et des changements climatiques, il ne reçoit plus qu'une fraction de l'eau dont il a besoin, soit environ 20 fois moins. Les anciennes villes portuaires de Mouynak (Moynaq, Mo'ynoq ou Mouïnak) et d'Aralsk (Aral) sont désormais situées à des dizaines de kilomètres du rivage et leurs quais sont transformés en cimetières de bateaux fantomatiques. Le fond du lac asséché s'est transformé en un vaste désert connu sous le nom d'Aralkum, semblable aux déserts de Kyzylkoum et de Karakoum.

La Mer d'Aral, Ouzbékistan La mer d'Aral vue d'un avion : sur la rive à gauche se trouve le désert d'Aralkum

Notre guide de voyage présente des faits intrigants sur la mer d'Aral et explique en détail ce à quoi il faut s'attendre en visitant cette région remarquable.

Circuits à la Mer d’Aral

Les excursions vers la mer d'Aral commencent généralement à Nukus (Noukous), qui se trouve à environ 200 km de l'ancienne ville portuaire de Mouynak. Depuis Mouynak, il faut encore parcourir 100 km hors-piste pour atteindre le rivage actuel de la mer. Nukus dispose d'un aéroport international avec des vols quotidiens depuis Tachkent et des vols hebdomadaires depuis Moscou et d'autres villes de la CEI. Vous pouvez également trouver à Nukus des SUV avec des chauffeurs expérimentés, prêts à parcourir des itinéraires autour de la mer d'Aral.

La Mer d'Aral, Ouzbékistan Route longeant l'ancien fond de la Mer d'Aral

Une visite typique de la mer d'Aral s'étend sur deux jours. Le premier jour, les touristes partent de Nukus et empruntent une route goudronnée jusqu'à Mouynak, où ils visitent le musée local et le cimetière de bateaux. De là, ils continuent sur un chemin de terre jusqu'aux rives de la mer d'Aral. Le voyage inclut l'ascension du plateau d'Oust-Ourt (Ustyurt platosi) et la descente vers un camp de yourtes. Le deuxième jour, les visiteurs peuvent se promener le long de la mer, se baigner s'ils le souhaitent, puis revenir par le lac Sudochie, en passant par le village de pêcheurs abandonné d'Urga (Ourgha).

Il est possible de visiter la mer d'Aral en une seule journée, mais cela limite considérablement le temps consacré aux visites et cela implique la nécessité de quitter Nukus avant l'aube. Il est également possible de prolonger le voyage pour explorer le littoral vers le nord, en direction du Kazakhstan, ou d'inclure une visite des marais salants de Barsa-Kelmes sur le chemin du retour.

Histoire de la Mer d'Aral

L'histoire géologique de la mer d'Aral est relativement courte : elle s'est formée il y a seulement 17 600 ans à partir de la fonte des glaciers des montagnes du Pamir et du Tien Shan à la fin de la dernière période glaciaire. Des études montrent que le niveau de la mer a varié tout au long de son Histoire. Par exemple, en 2001, des chercheurs ont découvert un mausolée du XIIe siècle, appelé Kerderi, sur l'ancien fond marin de la partie kazakhe de la mer. Ce site avait été submergé aux XVe et XVIe siècles et il est resté sous 20 mètres de profondeur sous le niveau de l'eau jusqu'à la fin du XXe siècle.

La Mer d'Aral, Ouzbékistan Forteresse de Kurgancha-Kala

Les premiers navires connus sur la mer d'Aral sont apparus au milieu du XIXe siècle. Au début du XXe siècle, la mer était animée par des flottilles de pêche qui, dans leurs meilleures années, récoltaient plus de 50 000 tonnes de poisson par an.

Le désastre écologique de la mer d'Aral commença en 1960, lorsqu'une forte baisse du niveau de l'eau fut constatée pour la première fois. Au cours des 30 années suivantes, la taille du lac diminua de moitié et, 30 ans plus tard, il ne restait plus que 10 % de sa superficie initiale.

Plongez plus profondément dans l'histoire de la mer d'Aral.

Attractions à la Mer d'Aral

La Mer d'Aral, Ouzbékistan Falaises du plateau d'Oust-Ourt sur la mer d'Aral

La principale attraction de la mer d'Aral est son littoral moderne, ou plus exactement le chemin qui y mène. Cette route permet de se rendre compte de l'étendue de la catastrophe écologique et montre à quel point les eaux se sont retirées.

Le cimetière de bateaux à Mouynak est un spectacle poignant, où quelques bateaux des années 1980 regroupés rouillent lentement, se transformant en squelettes de fer. Aujourd'hui, 11 navires et embarcations s'y trouvent.

Kurgancha Kala, cette forteresse construite au XIIIe siècle, servait de refuge et d'avant-poste pour les caravanes. Elle est située à 100 km au nord-ouest de Mouynak, sur le plateau d'Oust-Ourt. Un camp de yourtes accueillant des touristes se trouve aujourd'hui à proximité.

Le lac Sudochie se compose de plusieurs lacs qui étaient jadis reliés à la mer d'Aral. La région était autrefois prolifique en termes de production halieutique, avec une récolte de 2 000 tonnes de poissons. Et la rive occidentale abritait le village de pêcheurs d'Urga (Ourgha), ce qui est un autre rappel de la tragédie écologique.

Aralsk-7, une ville secrète de la période soviétique située sur l'île de Vozrojdénia (île de la Renaissance), fut utilisée pour développer et tester des armes biologiques. Elle fut abandonnée en 1992 et les laboratoires furent démantelés. Aujourd'hui, la ville est rasée et elle n'est plus visitée.

La Mer d'Aral au Kazakhstan

La partie nord de la mer d'Aral est située au Kazakhstan. Aralsk, qui ressemble à Mouynak en Ouzbékistan, abrite une collection de vieux navires qui restent amarrés en permanence dans le port. La ville a dû faire face à des difficultés liées au recul du rivage, mais la construction du barrage de Kokaral (Kok-Aral) entre 2003 et 2005 a permis de conserver l'eau de la mer. Cette zone est désormais connue sous le nom de Petite Aral, et des projets ambitieux sont en cours pour agrandir le barrage, ce qui pourrait augmenter le niveau de l'eau suffisamment pour atteindre Aralsk.

La Mer d'Aral, Kazakhstan Navires conservés au musée de la ville d'Aralsk

Les attractions dans la partie kazakhe de la mer d'Aral sont les suivantes :
Kerderi - Un mausolée du XIIe siècle influencé par la culture islamique avec des éléments de chamanisme et de tengrisme, est situé sur l'ancien fond marin, à 170 km au sud-ouest d'Aralsk.
Raim - Les vestiges d'un fort russe à l'endroit où le Syr Daria se jette dans la mer d'Aral. Aujourd'hui, il ne reste que des ruines et des murs érodés, à 100 km au sud d'Aralsk.

Se rendre dans les parties ouzbèke et kazakhe de la mer d'Aral est une entreprise longue et intimidante. Pour aller de Mouynak à Aralsk, il faut faire un détour important de plus de 1800 km par le plateau d'Oust-Ourt. Il est également possible de prendre un vol de Nukus (Noukous) à Tachkent, puis d'Almaty à Kyzylorda (Kzyl-Orda), avant de parcourir 450 km en voiture jusqu'à Aralsk, ou encore de prendre un vol de Nukus à Tachkent, puis de passer presqu'une journée dans le train Tachkent-Moscou, qui s'arrête à Aralsk.

Comment se Rendre à la Mer d'Aral ?

Un SUV est indispensable ! Si la ville de Mouynak est accessible par une route goudronnée avec une voiture ordinaire, atteindre les rives actuelles de la mer d'Aral nécessite un véhicule à traction intégrale doté d'une garde au sol élevée et de pneus robustes. Plusieurs entreprises de Nukus proposent de tels SUV avec chauffeur.

La Mer d'Aral, Ouzbékistan Un camp de yourtes sur la mer d'Aral de nuit

Le voyage vers la mer d'Aral commence généralement à Nukus, accessible par avion depuis Tachkent ou en voiture depuis Khiva. Il y a 200 km de Nukus à Mouynak, et encore 130 km de Mouynak à un camp de yourtes sur le rivage de la mer d'Aral. Pour ceux qui souhaitent prolonger leur expérience, il est possible de parcourir 70 km supplémentaires vers le nord, le long de la côte. Cette partie du voyage comprend une descente du plateau d'Oust-Ourt jusqu'à la côte, offrant de superbes vues sur les falaises et les formations rocheuses. Cependant, cette extension nécessite une journée supplémentaire et des bidons de carburant additionnels.

Sécurité de la Mer d'Aral

La visite de la mer d'Aral implique de s'aventurer dans des territoires désertiques semi-sauvages, et nous vous déconseillons de le faire sans un guide ou un chauffeur qui connaît tous les chemins de terre actuels. Les montées et les descentes sur le plateau d'Oust-Ourt en direction de la mer requièrent des compétences de conduite hors-piste. Il existe également un risque que les roues d'un véhicule s'enfoncent dans les trous creusés par les animaux du désert ou qu'elles s'enlisent dans la boue s'il roule trop près du bord de l'eau. En outre, les informations GPS obsolètes disponibles en ligne peuvent vous orienter vers des routes détruites, emportées par les eaux ou des pentes effondrées depuis le plateau d'Oust-Ourt.

La Mer d'Aral, Ouzbékistan Des voyageurs se sont approchés trop près du rivage

Au cours de votre voyage, vous aurez l'occasion d'observer des scènes panoramiques de la mer depuis les falaises du plateau d'Oust-Ourt. Cependant, il est préférable de garder une certaine distance, car le calcaire est meuble et friable, et certaines zones présentent des corniches en surplomb.

Si vous envisagez de vous baigner dans la mer d'Aral, voici quelques conseils :

  1. Apportez de l'eau supplémentaire pour rincer le sel après la baignade afin d'éviter les irritations de la peau.
  2. Il est préférable d'entrer dans l'eau pieds nus, car le rivage est fait de boue collante qui peut piéger les sandales ou les tongs.
  3. Évitez de recevoir de l'eau de mer dans les yeux ; si cela se produit, rincez-les immédiatement et abondamment avec de l'eau douce propre.

Aucun insecte ou serpent venimeux n'a été observé dans la région depuis longtemps. Selon la saison, il faut s'attendre à un soleil intense et à des vents poussiéreux. Prévoyez des lunettes de soleil, un chapeau ou une casquette et une écharpe.

Couverture Cellulaire à la Mer d'Aral

À Mouynak, tous les opérateurs de téléphonie mobile d'Ouzbékistan fournissent des services cellulaires, avec des vitesses Internet allant de la 2G à la 4G. Toutefois, à 20 km de Mouynak, sur la côte actuelle de la mer d'Aral, tous les services sont interrompus, à l'exception du réseau d'Ucell (à partir de mai 2024). Plus loin, sur le plateau d'Oust-Ourt, il est encore possible de téléphoner avec Ucell, mais la puissance du signal n'est que de 2 barres sur 4. Au camp de yourtes sur les rives de la mer d'Aral, certains téléphones peuvent capter un faible signal d'une tour Ucell, avec seulement 1 barre sur 4.

Quand Partir à la Mer d'Aral ?

La Mer d'Aral, Ouzbékistan Coucher de soleil d'automne sur la mer d'Aral

La région de la mer d'Aral se caractérise par un climat sec et désertique. En été, il fait extrêmement chaud, avec un ensoleillement intense et des températures dépassant souvent les 40 degrés Celsius (104 degrés Fahrenheit). Les hivers, quant à eux, sont froids et venteux. Par conséquent, les périodes optimales pour visiter la mer d'Aral sont le printemps et l'automne, qui sont également les meilleures périodes pour voyager à travers l'Ouzbékistan.