Circuits en groupe en Ouzbékistan 2020-2021

Fabrique « Meros » aux Environs de Samarkand

Papier de Samarkand - Fabrication à la Main dans la Fabrique « Meros »

Aujourd'hui, à Konigil, un village près de Samarkand, se trouve la papeterie « Meros », fondée par des maîtres bien connus, les frères Mukhtarov. Grâce à leurs efforts l'usine locale a fait revivre une ancienne tradition basée sur les anciennes technologies de Samarkand. Il est intéressant de noter que la production est manuelle et que les visiteurs peuvent observer le processus de fabrication du papier de leurs propres yeux. Ils doivent payer un montant symbolique de 3 000 soums pour l'entrée et la visite de la fabrique. Le territoire de la fabrique est vraiment pittoresque : des arbres ombragés, la rivière Siab avec son eau bouillonnante, un petit salon de thé à l'entrée pour régaler les visiteurs avec un délicieux pilaf de Samarkand et des fruits, le charkhpalak - une roue à eau, décorée d'anciens récipients qui coulent avec l'eau. Les propriétaires de la papeterie disent que la restauration de la technologie de production de papier de Samarkand leur a pris 10 ans. Divers matériaux ont été essayés pour établir empiriquement que la matière première du papier était l'écorce de mûrier.

Fabrique de Papier Meros
Fabrique de Papier Meros
Fabrique de Papier Meros

La technologie de fabrication du papier de Samarkand est la suivante. L'écorce de mûrier est utilisée comme matière première. L'écorce est nettoyée de l'extérieur et bouillie dans une grande casserole pendant un long moment. Elle est ensuite battue dans de grands stupas pour obtenir une pâte homogène, de consistance semblable à celle d'une pâte à papier. La « pâte » ainsi obtenue est ensuite placée dans un bac avec de l'eau et filtrée sur une grande feuille de flazeline. Un blanc est pressé, puis recouvert d'une autre feuille de flazeline et d'une infusion de mûres tamisée et ainsi de suite. Le papier est retiré des assiettes et séché en position verticale pendant une journée. Le papier séché ainsi obtenu est assez solide. Pour éliminer la rugosité du papier le maître le polit sur une table en granit avec un morceau de granit ou de corne d'os, ainsi le papier de Samarkand obtient sa fameuse douceur.

Bien sûr, il est à noter que le papier de Samarkand a une couleur jaune caractéristique. Il n'est pas blanchi avec des produits chimiques et sa durée de conservation est donc des dizaines de fois plus longue que celle d'un papier blanc ordinaire. Par exemple, si un papier blanc ordinaire de bonne qualité dure 40 à 50 ans alors le papier de Samarkand dure 300 à 400 ans. La fabrique de papier de Samarkand fabrique non seulement des cartes postales, des blocs-notes, des masques, mais aussi des robes, des poupées et des sacs à main. Tous ces cadeaux peuvent être achetés dans un magasin de la papeterie. Aujourd'hui, le papier de Samarkand fabriqué à la fabrique au village Konigil est largement utilisé dans les manuscrits anciens, les travaux de restauration en Ouzbékistan et dans d'autres pays du monde. En outre, grâce à la restauration de la production, les artistes ouzbeks peuvent reproduire des miniatures authentiquement anciennes. Petit à petit, le papier de Samarkand retrouve sa renommée d'antan, tant en Ouzbékistan qu'à l'étranger.

Fabrique de Papier Meros
Fabrique de Papier Meros
Fabrique de Papier Meros
Fabrique de Papier Meros
Fabrique de Papier Meros
Fabrique de Papier Meros