Circuits en groupe en Ouzbékistan 2021-2022

Musique turkmène et danse au Turkménistan

Musique turkmène et danse au Turkménistan

Les traditions musicales turkmènes remontent à des temps très anciens. Les archéologues ont trouvé à plusieurs reprises sur le territoire du pays des objets et ustensiles ménagers dont les surfaces étaient décorées d'images de musiciens. Le folklore populaire conserve les légendes et les mythes concernant les musiciens et les chanteurs des temps anciens.

Les chansons folkloriques appelées «aydym» sont très populaires au Turkménistan. Ce sont des chansons de tous les jours qui révèlent l'essence de la vie quotidienne des gens. C'est grâce aux chansons populaires que les compositions des poètes classiques turkmènes nous sont parvenues.

La musique folklorique ancienne est représentée principalement par des chansons d'amour, qui sont divisées en masculin et féminin. On trouve un grand nombre de métaphores, de comparaisons et d'épithètes dans les chansons d'hommes. Les chansons des femmes, appelées lalje, décrivent les sentiments personnels d'une fille et abordent souvent le thème du dur destin des femmes.

Autrefois, les chansons faisaient partie intégrante de la vie quotidienne et accompagnaient tous les aspects de la vie humaine. Il y avait des chants spéciaux pour les tâches ménagères; il y avait des chants rituels; des mélodies et des motifs individuels étaient interprétés lors des célébrations festives. Certaines des chansons folkloriques turkmènes ont été transformées au fil du temps. Par exemple, il y a plusieurs siècles, les habitants de la région avaient l'habitude de pratiquer un rite, le «Suit Gazan», au cours duquel des chansons spéciales étaient chantées. Suit Gazan était un dieu ancien, qui soutenait les Turkmènes dans leur vie quotidienne et pouvait envoyer des pluies sur les terres arides. De nos jours, la chanson est toujours vivante, mais déjà comme une chanson de jeu pour enfants, et son message original a perdu son sens.

L'une des principales danses nationales du Turkménistan est la danse rituelle «Kushtdepdi». Aujourd'hui, elle est exécutée lors d'événements festifs en tant que programme de divertissement, mais cette danse a des origines très anciennes.

La danse commence par les mouvements souples d'une fille et d'un garçon, qui sont entourés d'autres danseurs qui tapent doucement dans leurs mains. Pendant la danse, des quatrains de «gazala» sont chantés, chacun se terminant par de fortes exclamations: «woo-hoo», «hey-ha», «kusht-kusht». Les danseurs au centre définissent le rythme de la danse, et ceux qui les entourent y font écho. En règle générale, la danse «kusht-depdi» se termine par un cri fort «khuv-hak», après quoi tous les danseurs s'arrêtent et se mettent les mains sur le visage. La danse est exécutée dans des costumes traditionnels turkmènes de couleur cramoisie, rouge et bordeaux.

La danse folklorique turkmène est un spectacle haut en couleurs dans lequel chaque mouvement est affiné et a une signification particulière. La danse turkmène a absorbé les traditions et l'histoire de cet ancien peuple, témoignant de l'originalité et du caractère unique de la culture turkmène.