Circuits en groupe en Ouzbékistan 2020-2021

Culture du Kirghizistan: histoire, traditions, éposses

Culture du Kirghizistan: histoire, traditions, éposses

La culture du Kirghizistan est fortement influencée par les traditions de la vie nomade. La culture kirghize est influencée par la Russie, la Perse et la Turquie, mais reste néanmoins unique en son genre. Les influences de la nature sont importantes, des dessins à la musique, et de nombreuses traditions reflètent le fait que les nomades vivaient en étroite collaboration avec la nature. L'aspect le plus connu de la culture kirghize est peut-être l'Épopée de Manas, un poème incroyablement long transmis oralement depuis des générations.

En tant que nomades, les Kirghizes ont toujours vécu en étroite collaboration avec la nature. De leur logement à leurs vêtements, tout était conçu pour s'adapter aux changements de temps et de lieu. Les yourtes sont faciles à démonter et à transporter, et peuvent être rendues plus chaudes pour l'hiver, et plus fraîches pour l'été. Les textiles à l'intérieur des yourtes, tels que les shyrdaks et les tush kyiz (tapis en feutre et tentures brodées), s'inspirent de motifs trouvés dans la nature, tels que les plantes, les animaux et les paysages. Même les vêtements étaient fabriqués à partir de matériaux naturels et conçus pour être confortables tout en restant élégants.

Les chevaux étaient, et sont toujours, au cœur de la culture du Kirghizistan. Ils fournissaient non seulement le transport, mais jouaient aussi un rôle crucial dans les guerres et même dans la cuisine. Le kumis, ou kymyz, est fabriqué à partir de lait de jument, et certains plats traditionnels sont à base de viande de cheval. Les chevaux jouaient traditionnellement un rôle dans les cérémonies de cour et de mariage, et pouvaient être utilisés comme paiement ou comme dot. Certains instruments étaient même conçus pour être joués à cheval, et le battement des sabots peut être entendu dans la musique traditionnelle kirghize.

Il n'est donc pas surprenant que l'équitation soit valorisée dans la culture kirghize. Le sport est un moyen de développer à la fois les cavaliers et les chevaux, et de mieux les préparer à la chasse et à la bataille. Des concours testant les chiens et les oiseaux de proie sur leur vitesse et leur précision ont permis de trouver les meilleurs chasseurs, qui seront indispensables en hiver.

Beaucoup de ces éléments sont encore présents aujourd'hui, bien que le Kirghizistan soit également un pays moderne. Les gens sont fiers de la culture du Kirghizistan, et des événements sont organisés pour veiller à ce qu'elle soit maintenue vivante et promue. Les visiteurs peuvent s'attendre à être immergés dans ces éléments nomades et traditionnels, surtout s'ils séjournent dans une famille d'accueil.

L'épopée de Manas au Kirghizistan

Culture du Kirghizistan: histoire, traditions, éposses

L'épopée de Manas est peut-être la partie la plus célèbre de la culture kirghize, et est (sans doute) le plus long poème épique du monde. Vingt fois plus longue que l'Odyssée, cette épopée raconte la vie de Manas, un guerrier épique, et de son fils et petit-fils. Le récit original a été transmis oralement d'un interprète à l'autre, qui étaient connus sous le nom de manaschi. Le conte a été écrit à partir des années 1800, et la première version complète a été publiée dans les années 1920. L'épopée de Manas a depuis été traduite dans de nombreuses langues et publiée en Union soviétique et à l'étranger.

Yourtes kirghizes

Culture du Kirghizistan: histoire, traditions, éposses

Les yourtes sont l'un des éléments les plus essentiels de la culture kirghize, et sont bien plus que de simples maisons. Elles représentent la famille, la terre et l'univers, et couvrent tout, de la naissance à la mort. Les yourtes renferment une grande partie de la culture kirghize, des rituels et cérémonies importants à l'artisanat et à l'art traditionnel.

Les yourtes kirghizes sont constituées d'une coupole en bouleau attachée à un treillis qui forme les murs verticaux. L'extérieur est fait de feutre et de laine, qui est hydrofuge et chaud, et peut être facilement réparé si nécessaire. Le sommet de la yourte est un cercle en bois, appelé tunduk, qui forme l'un des symboles les plus essentiels de la famille et de l'univers.

Textiles kirghizes

Culture du Kirghizistan: histoire, traditions, éposses

Les textiles kirghizes présentent principalement des motifs issus de la nature et des matériaux que l'on trouve facilement dans les montagnes et leurs environs. Le feutre et la laine sont des matériaux courants, tout comme les roseaux et les fils de broderie. La plupart des motifs et des dessins reflètent les montagnes, les rivières, les plantes et les animaux qui vivent au Kirghizistan.

  • Le thyrdak est le textile kirghize le plus emblématique, facilement reconnaissable à ses motifs audacieux.
  • Les tush kyiz sont des broderies complexes, souvent faites pour les mariages. Les motifs représentent des plantes et des fleurs, et parfois des animaux, brodés sur un tissu doux, et sont accrochés aux murs des yourtes.
  • Les kouraks sont des objets cousus ensemble à partir de chutes de tissu. Le nom kurak vient du mot "kura", qui signifie cousu ensemble, ou assemblé à partir de pièces séparées. Les kuraks peuvent être des chapeaux, des vêtements pour enfants, des couvertures pour berceaux, des rideaux de mariage, des matelas, des oreillers, des housses pour selles, des sacs ou des tapis.
  • Les Ala kyiz sont également fabriqués en feutre et peuvent présenter des motifs similaires à ceux des shyrdaks, mais sont fabriqués selon un procédé différent.
  • Les chiy sont des roseaux qui poussent dans les steppes, et qui sont récoltés et séchés pour faire des tapis.

Musique kirghize

Culture du Kirghizistan: histoire, traditions, éposses

La musique kirghize est surtout connue pour ses évocations de la nature et de la vie dans les montagnes. De nombreuses chansons ont des paroles sur le mode de vie nomade, mais même sans paroles, la musique reflète les sons et les sentiments non seulement du paysage, mais aussi des expériences essentielles pour y vivre. Il existe une grande variété d'instruments au Kirghizistan, qui peuvent tous être joués en ensemble ou séparément.

  • Le plus emblématique est le komuz, un instrument à trois cordes qui rappelle une guitare, bien qu'il soit légèrement plus petit.
  • Le kyl kyyak est un instrument à cordes verticales et à archet, à deux cordes, généralement en bois d'abricotier.
  • Le temir komuz, ou harpe à mâchoires, est un autre instrument populaire au Kirghizistan.
  • Le chopo-choor est un autre instrument à vent, semblable à un ocarina qui se tient confortablement dans la main, et qui possède trois à six trous pour contrôler la hauteur du son.

Théâtres au Kirghizistan

Bien que le Kirghizistan ne soit pas connu comme un centre des arts du spectacle, on y trouve en fait un certain nombre d'écrivains et d'artistes célèbres de la région. La scène artistique est florissante au Kirghizistan, avec des théâtres et des écoles d'art dans tout le pays. Les étudiants peuvent y étudier la danse, le spectacle, la musique et la réalisation de films, et il existe des salles de spectacle qui accueillent régulièrement des productions.

Le Théâtre d'État kirghize d'opéra et de ballet a été fondé en 1926 en tant que théâtre de formation. Le bâtiment actuel a été construit en 1955 et accueille encore aujourd'hui des représentations régulières.

Littérature au Kirghizistan

Culture du Kirghizistan: histoire, traditions, éposses

La littérature du Kirghizistan s'étend sur plusieurs siècles, même si elle n'a pas toujours été écrite. Comme une très faible partie de la population était alphabétisée jusqu'à une date relativement récente, de nombreux poètes (appelés akyns) se déplaçaient de village en village pour présenter leurs œuvres. Certaines œuvres, comme l'Épopée de Manas, ont été mémorisées et transmises oralement entre des générations d'interprètes, connus sous le nom de manaschi. L'alphabétisation s'est développée sous l'Union soviétique, lorsque la scolarisation est devenue plus courante, et pas seulement dans le cadre d'une éducation religieuse. À partir du XXe siècle, les écrivains, poètes et linguistes ont prospéré, produisant d'excellentes œuvres qui sont devenues célèbres dans le monde entier.

Chevaux au Kirghizistan

Culture du Kirghizistan: histoire, traditions, éposses

Les chevaux sont essentiels au mode de vie nomade, et la vie dans les montagnes et les steppes serait impossible sans eux. Les chevaux étaient utilisés pour tout, du transport à la guerre, du paiement à la compagnie. Le lait de jument fait partie de la cuisine kirghize, et la viande et le cuir peuvent également être des produits importants. Les touristes peuvent facilement trouver des souvenirs kirghizes liés aux chevaux, tels que des fouets de cheval complexes ou des selles anciennes.

Chasse aux aigles au Kirghizistan

La chasse à l'aigle royal est une tradition ancienne qui remonte à la conquête de l'Asie centrale par les Mongols vers les XIIe et XIIIe siècles, quand un bel aigle et un bon cheval coûtaient le même prix et donnaient tous deux du prestige à leur propriétaire.

Sport au Kirghizistan

Culture du Kirghizistan: histoire, traditions, éposses

Au Kirghizistan, le sport est plus qu'un simple loisir, c'est un entraînement pour la vie. Les gens doivent être forts et débrouillards pour survivre dans les montagnes et les steppes, et le sport leur permet d'acquérir la force et les compétences nécessaires. Le sport reflète également les traditions et les valeurs du peuple kirghize, et l'aide à transmettre sa culture d'une génération à l'autre.

  • Les sports les plus connus au Kirghizistan sont les jeux de cheval. Le Kok-boru met en scène deux équipes de cavaliers qui se battent pour la possession d'un mouton mort, qu'ils doivent faire atterrir dans un but pour marquer des points.
  • La lutte est un autre sport populaire au Kirghizistan. Ici, le lien entre le sport et la survie est un peu plus clair - la force et l'agilité seraient utiles dans diverses situations.
  • Les compétitions de chasse ont permis d'affiner les compétences des animaux, comme les oiseaux et les chiens. Les oiseaux de proie peuvent être entraînés comme aide à la chasse, mais ne sont jamais complètement domestiqués.
  • Les jeux intellectuels renforcent la capacité du joueur à penser stratégiquement. Ordo, un jeu qui consiste à lancer des vertèbres afin de toucher une cible au centre d'un cercle.

Vêtements kirghizes

Culture du Kirghizistan: histoire, traditions, éposses

Les vêtements kirghizes reflètent le mode de vie et les régions du Kirghizistan, avec des motifs et des matériaux issus de la vie nomade. La laine, le feutre, le cuir, les peaux et les tissus grossiers sont les principaux matériaux utilisés pour les vêtements kirghizes, avec des ornements tirés des traditions tribales et de la nature. Même si de nombreuses personnes portent des vêtements occidentaux, les éléments traditionnels sont toujours visibles partout, et les gens sont fiers de leurs vêtements traditionnels au Kirghizistan.

Monuments au Kirghizistan

Culture du Kirghizistan: histoire, traditions, éposses

Certains monuments et mémoriaux au Kirghizistan datent de l'époque soviétique, tandis que d'autres n'apparaissent que depuis l'indépendance. De nouvelles statues de Manas et d'anciennes statues de Lénine parsèment le pays, tandis que l'on trouve également des monuments à d'autres personnalités (comme Chingiz Aitmatov, Toktogul Satylganov et Przewalski). À Bichkek, il y a aussi des monuments à la mémoire de ceux qui sont morts pendant la Seconde Guerre mondiale (sur la place de la Victoire), et un mémorial à la mémoire de ceux qui sont morts pour la liberté (commémorant ceux qui sont morts pendant la révolution de 2010). Ata-Beyit, près de Bichkek, est un complexe commémoratif situé près d'une fosse commune où des prisonniers politiques ont été exécutés, et sert de mémorial à ceux qui sont morts pendant les purges politiques.

Musées du Kirghizistan

Bien que les musées du Kirghizistan ne soient pas les plus célèbres ni les points forts d'un voyage, ils n'en restent pas moins importants et instructifs. Le musée historique d'État et le musée des beaux-arts de Bichkek sont deux des plus grands et des plus célèbres musées du Kirghizistan, mais un voyage à Bichkek serait incomplet sans la visite du musée de la maison Frunze, où les visiteurs peuvent entrer dans sa maison parfaitement conservée. Le Musée historique et archéologique d'État d'Och présente le seul site du patrimoine mondial de l'UNESCO entièrement situé au Kirghizistan, tandis que le musée de la Maison Przewalski à Karakol est un hommage au célèbre explorateur, l'un des premiers à avoir cartographié la région. À côté de la tour de Burana se trouve un musée archéologique, où les visiteurs peuvent en apprendre davantage sur l'histoire ancienne du Kirghizistan.