Circuits en groupe en Ouzbékistan 2018

La culture du Kirghizistan

Le peuple et la culture du Kirghizistan

"A l'aube de l'humanité Dieu donna une par celle de terre à tous les peuples en fonction de leurs talents et de leur personnalité. Il distribua des vallées fertiles, des montagnes rocheuses, des déserts arides, des forêts et tout ce que le monde pouvait offrir. A la fin de la distribution Dieu remarqua le kirghiz qui dormait au pied d'un arbre, alors que tous les autres s'étaient battus pour obtenir le meilleur territoire. Ce désintéressement toucha tellement Dieu qu'il décida de lui offrir une partie particulièrement fertile et belle du monde pour qu'il n'aie pas à travailler trop dur pour survivre." Légende kirghiz. Les kirghiz sont un peuple de tradition nomade qui est originaire de Sibérie. Par la suite, ils ont migré vers le Sud jusqu'à atteindre l'actuel Kirghizistan. Ils ont toujours été des éleveurs, de moutons et de chevaux au départ, ensuite ils ont également élevé des vaches et des chèvres ainsi que des ânes pour que le cadet de la famille puisse les monter. Le fait est que l'équitation est l'une des composantes majeures de la culture kirghiz. Un dicton kirghiz nous dit:"S'il ne vous restait qu'un jour à vivre, vous devriez en passer au moins la moitié à cheval." Il existe une quantité impressionnante de jeux hippiques qui sont souvent présentés lors de festivals ou de démonstrations. La perfection de la technique de monte kirghiz est sans égale.

Culture du Kirghizistan
Culture du Kirghizistan
Culture du Kirghizistan

Les enfants apprennent à monter avant même de savoir marcher et les garçons apprendront vite à garder les moutons. Les filles, de leur côté, apprennent très tôt l'artisanat traditionnel qui compte avant tout des tapis d'une beauté rare. Ils sont le résultat de mois de travail. Les tapis les plus célèbres sont ceux de Shirdak et d'Ala-Kiyiz. Ils sont en feutre et orné de motifs colorés qui reproduisent ceux de la nature. S'ils sont très importants, les tapis ne sont pas le plus connus des produits kirghiz. Le symbole de la vie Kirghiz, la yourte, est également en feutre et elle est présentée dans tous les pâturages. Même dans le Kirghizistan actuel, il s'agit là d'une composante de la vie de tous les jours, même dans les villes. Vous pouvez rencontrer partout des cafés où l'on vous sert des plats traditionaux, et dans les grandes villes certaines familles construisent encore une yourte à l'occasion des fêtes les plus importantes, comme les naissances, les mariages ou les enterrements. Le drapeau de la République affiche cette importance primordiale de la yourte: il est rouge et en son centre est représenté le Tyunduk, la partie centrale du toit de la yourte avec ses typiques perches entre croisées au milieu d'un cercle en bois.

Culture du Kirghizistan
Culture du Kirghizistan
Culture du Kirghizistan

La yourte est une maison transportable aux multiples fonctions, composée d'un échafaudage en bois et d'une housse en feutre. L'ensemble est maintenu par de courtes bandes de cuit et des cordes faites de poils d'animaux. A l'intérieur, la décoration jaillit de toute part: des tapis aux murs et au sol, le"Djuk" au fond de la yourte, en face de l'entrée: des paillasses sont disposés au sol le soir, offrant une place confortable et chaude pour la nuit. Mais durant le jour elles sont pliées et couvertes d'un beau tissu, formant ainsi l'arrière de la place d'honneur réservée à l'invité. Au centre l'on trouve généralement un petit poêle qui sert à cuisiner et réchauffer la pièce. Il est très indispensable, même en été, surtout quand le temps est mauvais dans les régions de haute altitude. A gauche de l'entrée se trouve le côté des hommes, avec des accessoires pour la chasse, la pêche, la monte et tous ce qui concerne le mouton. Le côté des femmes se trouve du côté droit: on y trouve les accessoires de cuisine et tout ce qui sert à l'artisanat et au tissage. Après la yourte, la composante culturelle la plus importante qui fait l'objet de la fierté de tous est le héros Manas: les récits épiques qui relatent ses exploits se composent de 3 parties. Ils racontent l'histoire de Manas, son fils et son petit fils au 10ème siècle. Il naquit dans la région de Talas, au Nord-ouest du pays, et l'on dit de lui qu'à l'âge de 9 ans il avait déjà anéanti le serpent à anneaux: la scène peut être observée à Bichkek sous la forme d'une statue dressée en face du Philarmonium.

Culture du Kirghizistan
Culture du Kirghizistan
Culture du Kirghizistan

Les épopées, qui sont plus longues que l'ensemble de l'Odyssée et de l'Iliade, ont été transmises oralement au cours du dernier millénaire. La première version écrite est apparue il y a environ 100 ans. Les conteurs et les chanteurs (Akyn) qui étaient capable de chanter les oeuvres les plus importantes du peuple kirghiz étaient respectés de tous. On les nommait les"Manas'chi."