Circuits en groupe en Ouzbékistan 2021-2022

Traditions Kuraсh en Ouzbékistan

Kurach - Combat national en Ouzbékistan

Kurach (traduit par «atteindre un but par des moyens équitables») est une sorte de combat national de ceinture, traditionnel chez les peuples turcs officiellement inclus dans le réseau mondial des sports non olympiques et soutenu par l'UNESCO. Ce type de combats individuels est né sur le territoire de l'Ouzbékistan, probablement il y a environ 3 500 ans. Dans l'ancienne légende d'Epos Alpomysh, le kurach est mentionné comme le type de combat singulier le plus populaire et le plus apprécié. L'historien et philosophe Hérodote, dans son ouvrage «Histoire», décrit en détail la kurach parmi les autres coutumes et traditions de l'Ouzbékistan ancien.

Kurash in Uzbekistan
Kurash in Uzbekistan
Kurash in Uzbekistan

Avicenne considérait ce genre de combats singuliers comme salubre non seulement pour le corps mais aussi pour l'esprit, tandis que Tamerlan introduisait le kurach dans son programme de remise en forme et d'autoprotection, développé pour les soldats de ses troupes incontrôlables. En outre, certaines batailles étaient précédées de combats directs: les combattants des parties en conflit se rencontraient. Dans certains cas, lors de ces combats, les commandants cessaient les hostilités et annulaient la bataille. Kurach n'était pas seulement une sorte de combat isolé mais aussi un divertissement public lors de divers événements et festivités. Les années ont passé, mais la kurach n'a pas perdu sa popularité nationale, étant l'une des traditions les plus favorites et les plus respectées parmi les peuples d'Ouzbékistan.

Pendant plusieurs siècles, les règles de la kurach, ainsi que la technique, les traditions et la philosophie ont été transmises de génération en génération. Mais aucune tentative de systématisation et de généralisation de l'ensemble des informations sur la kourach n'a été faite; en effet, chaque famille dispose de toute façon de toutes les connaissances nécessaires à ce sujet. Et qui plus est, la kurach ne s'est jamais répandue au-delà de l'Asie centrale. Ce n'est qu'en 1980 que Komil Yusupov, maître de kurash, de judo et de sambo, a commencé des études qui, dix ans plus tard, ont abouti à l'élaboration de règles universelles. Les traditions millénaires qui ont été étudiées en profondeur ont servi de base pour déterminer les poids, la terminologie, les blagues, la durée des combats, les uniformes des combattants et des arbitres. Tout ce qui était essentiel pour transformer un ancien divertissement folklorique en un sport moderne a été mis au point.

Kurash in Uzbekistan
Kurash in Uzbekistan
Kurash in Uzbekistan

L'uniforme de Kurach comprend un large pantalon blanc et une chemise ample. Une partie imprescriptible de l'uniforme est une ceinture en tissu utilisée pour tenir confortablement le rival. La gaine en tissu doux mesure 180-220 cm de long et 50-70 cm de large. Les principales règles de la kurach sont assez simples. Les compétitions se déroulent sur un tapis spécial d'au moins 5 cm d'épaisseur, avec une zone de travail marquée (située au centre), une zone de protection et une «zone passive» les séparant. Deux participants se rencontrent dans la zone de travail. La seule position autorisée pour le combat est une position debout. Le but fixé avant les concurrents est de jeter le rival sur le dos; ce résultat en kurach est considéré comme une victoire par la chute. Pour atteindre l'objectif, les combattants n'ont droit qu'à des traits et des contre-dépouilles qui seront évalués par les juges. Le kurach est un sport de combat simple et sûr puisque toute prise douloureuse, battue et soumise, les prises sous la ceinture y sont interdites. En dépit de ces interdictions, les combats droits sont très dynamiques et théoriques.

Kurash a incarné une philosophie vieille de plusieurs siècles et des valeurs telles que le respect du rival et l'humanisme, l'honnêteté et la capacité vont jusqu'au bout. Ce type de combat singulier est l'un des plus jeunes sports internationaux; il commence à gagner en popularité dans le monde entier. Les championnats du monde de Kurach ainsi que ceux de Russie et d'Europe ont lieu régulièrement. L'Association internationale des kuraches, à laquelle participent des représentants de 28 pays d'Asie, d'Afrique et d'Europe, a été fondée en 1998 et fonctionne depuis lors.