Circuits en groupe en Ouzbékistan 2021-2022

Traditions Nikokh-Tui (Mariage ouzbek) en Ouzbékistan

Nikokh-Tui (Mariage) Nikokh-Tui, le mariage, est la plus grande et la plus solennelle des cérémonies ouzbèkes. Traditionnellement, le peuple ouzbek célèbre les mariages de manière très riche et joyeuse, avec une splendeur particulière et une abondance d'invités. Les parents immédiats et éloignés, les voisins, les amis et les collègues de travail sont invités à cette cérémonie de mariage.

Les festivités commencent dès le petit matin avec un pilaf de mariage festif préparé dans les maisons des mariés. Aujourd'hui, le pilaf du matin est plus fréquemment préparé dans les cafés ou les choykhanas: il est plus confortable et moins gênant pour les hôtes.

Après le pilaf du matin, le marié, accompagné d'amis et de parents, de musiciens et de danseurs, se rend à la maison de la mariée. La mariée en habits de mariage, aujourd'hui généralement en robe blanche européenne, attend dans la salle spéciale, où seuls les mollahs (prêtres) peuvent entrer. Ils lui demandent son consentement et lui lisent ensuite la prière «nikokh», qui marque le mariage.

La deuxième partie de la cérémonie de mariage est l'adieu avec les parents et le foyer. Les amis du marié envoient la dot de la mariée et celle-ci dit au revoir à ses parents et quitte la maison accompagnée de ses amis et parents, qui chantent des chansons d'adieu.

Dans la maison du mari, les femmes accueillent la mariée en lui chantant des chants de mariage traditionnels. Devant la porte, il y a la piste blanche, payandoz, par laquelle la mariée entre dans la maison. Elle s'arrête devant la porte et fait «ostona salom», la révérence à la nouvelle maison. Les femmes la jonchent de fleurs, de sucreries, d'argent en lui souhaitant une vie belle et riche.

Après la partie nocturne du mariage, le marié accompagne la mariée dans sa nouvelle chambre. La mariée est accueillie par Yanga, son parent ou ami proche. Elle change les vêtements de la mariée. Ensuite, le marié entre dans la chambre et "paie une rançon" pour la mariée à yanga, puis les jeunes mariés sont laissés seuls l'un pour l'autre.

Tôt le matin après la fête de mariage, la fête se poursuit avec la cérémonie du Kelin salom (discours de bienvenue de la mariée). La jeune épouse doit accueillir chaque invité, en s'inclinant à partir de la taille, et les invités doivent lui offrir des cadeaux et lui transmettre leurs salutations.