Circuits en groupe en Ouzbékistan 2021-2022

Traditions d'hospitalité en Ouzbékistan

Traditions d'hospitalité en Ouzbékistan

L'hospitalité est une des caractéristiques de l'Ouzbékistan. Dans les familles ouzbèkes, l'hospitalité est appréciée plus que la richesse d'une table et la prospérité de la famille. Ne pas recevoir un invité signifie déshonorer la famille, la parenté et le makhalla.

Les hôtes accueillent les invités estimés à la porte. En règle générale, les hommes se serrent la main et montrent leur intérêt pour la santé, les affaires et autres choses de chacun. Il convient de saluer les femmes en s'inclinant légèrement, la main droite posée sur le cœur.

Ensuite, les invités sont invités à l'intérieur et aux places les plus honorables de la table, ou dastarkhan en ouzbek. Selon l'ancienne coutume, les hommes et les femmes doivent s'asseoir à des tables séparées, mais cette coutume n'est conservée en totalité que dans les banlieues. Le chef de famille lui-même fait asseoir les invités autour de la table, et les invités les plus honorables sont assis loin de l'entrée.

Tout repas commence et se termine par un thé. Au début, la table est servie avec des sucreries, des pâtisseries, des fruits secs, des noix, des fruits et des légumes, puis elle est servie avec des en-cas et à la fin - avec du pilaf ou un autre plat festif.

L'hôte de la maison verse le thé. L'élément traditionnel de l'hospitalité est la petite quantité de thé à verser: plus l'invité est honoré, moins il y a de thé dans sa tasse. Cette coutume s'explique de la manière suivante : plus l'invité demande à l'hôte de lui en donner plus, mieux c'est. C'est un signe de respect envers la maison. Si le thé reste dans le fond du piala, l'hôte le verse et remplit à nouveau le piala de thé.