Circuits en groupe en Ouzbékistan 2018-2019

Voyage en Ouzbékistan

L’information pratique pour les touristes voyageant en Ouzbékistan

Préparation du voyage en Ouzbékistan

La réservation
Pour être sûr en présence des chambres des hôtels choisis et des circuits nous vous recommandons faire la réservation d’avance, surtout pendant la saison touristique qui dure du mois de mai jusqu’au mois d’octobre. Avant le voyage en Ouzbékistan vous pouvez faire la réservation on-line en utilisant notre système on-line de la réservation. Nous essayons d’organiser un petit groupe (10-15 participants) avec un guide et un tour –accompagnateur pour que nos hôtes reçoivent de bonnes impressions du voyage à travers Ouzbékistan.

Comment se rendre en Ouzbékistan

Le voyage en avion ou en train
Le plus confort moyen est prendre avion de principaux aéroports internationaux de l’Europe, de l’Asie et de l’Orient Proche par le vol direct à Tachkent, capitale de l’Ouzbékistan. Il y a quelques compagnies internationaux qui fonctionnent à Tachkent. La compagnie nationale « Ouzbékistan Khavo Yullari » (Uzbékistan airways) offre les vols réguliers à : London, Frankfurt, Paris, Pekin, Bangkok, Dehli, Istanbul, Kuala-Lumpur, New York, Séoul, Tel Avive. En plus, Uzbékistan Airways offre les vols aux plusieurs pays de CEI ainsi que les vols réguliers intérieurs. Parfois on voyage en Ouzbékistan en train.

Arrivée en Ouzbékistan

La déclaration de douane
A l’arrivée à n’importe quel aéroport international ou à la frontière de l’Ouzbékistan il est nécessaire de remplir le formulaire de la déclaration de douane en 2 (deux) exemplaires (« La déclaration de douane à l’entrée ») au point du contrôle de douane. S.v.p., n’oubliez pas indiquer la somme exacte de chaque type des devises emportés et indiquer toutes les choses précieuses comme les bijouteries, l’électronique et la photo technique. Un exemplaire de la déclaration reste au douanier et on vous rend l’autre avec le sceau. Il vous faut garder ce deuxième exemplaire de la déclaration juste avant le départ de l’Ouzbékistan. On permet exporter tout les choses précieuses et les devises dans la limite de la somme indiquée à la déclaration de douane à l’entrée. « La ligne verte » est absente aux points du contrôle de douane.

L’enregistrement
Chaque étranger qui arrive en Ouzbékistan doit se faire enregistrer au cours de 72 heures du moment de l’entrée au pays. Si vous descendez à l’hôtel l’enregistrement se fait automatiquement (quelques hôtels à bon marché ne propose pas ce service). Votre hôtel vous offre le formulaire de l’enregistrement qui doit être gardé au passeport durant tout le séjour en Ouzbékistan. Nous ne recommandons pas descendre dans les maisons privées, parce que vous ne pourrez pas recevoir l'enregistrement nécessaire lequel doit être présenté au départ du pays au contrôle du passeport. Au départ de l’Ouzbékistan le contrôle de passeport va vérifier les délais de votre visa et les formulaires de l’enregistrement des hôtels ou des maisons d’hôtes.

Le logement
Le tourisme en Ouzbékistan se développe activement c’est pourquoi de l’an à l’autre le voyage à travers Ouzbékistan devient plus confortable. On a construit des hôtels en conformité des exigences modernes à Tachkent, à Samarkand, à Boukhara, à Khiva. Outre cela, les maisons privées et de charme offrent les chambres confortables aux prix économiques. La plupart des hôtels ont la salle de douches, le climatiseur, le téléphone, le TV par satellite avec les chaînes CNN, BBC, ESPN.

L’argent liquide
On peut changer les dollars américains et les euros dans les banques et les bureaux de change. Aux bureaux de change, aux hôtels et dans les autres lieux d’achat on n’accepte pas les billets vieux, froissés, dessinés, déchirés et délabrés. Il est possible de changer ces billets seulement dans le principal bureau de la Banque Nationale de Tachkent avec déduction de 10% de la somme totale et de la qualité de l’endommagement. Si vous changez les devises aux bureaux de change il faut demander un original du «certificat ». Au départ du pays pour échanger le reste de monnaie ouzbek en devises européennes il est nécessaire de présenter ce « certificat », sinon l’argent est hors du change.

Les cartes de crédit et les distributeurs de billets de banque
En Ouzbékistan les cartes de crédit ne sont pas dans les usages excepté les restaurants et des hôtels de standing à Tachkent. Il faut payer en soums en liquide dans les boutiques, dans les restaurants et au transport public. Certains hôtels de standing à Tachkent, à Boukhara et à Samarkand acceptent les cartes de crédit VISA, rarement Master Card. Il n’y a pas des distributeurs de billets de banque en Ouzbékistan. Les hôtels internationaux ont les guichets automatiques pour les cartes Master et Visa. Quelques banques à Tachkent ont les guichets automatiques mais pourtant le moyen le plus sûr pour obtenir les dollars est aller à la banque locale et prendre l’acompte pour votre carte de crédit. OuzKDB, NBU et RBS banques acceptent Visa carte. Asaka banque peut verser un acompte en liquide pour la carte Master. Les banques prennent pour ce service 2-4 % de la somme.

Les heures d’ouverture des banques: de 09:00 à 16:00 (sauf samedi, dimanche et les jours fériés), le pause du déjeuner: de 14:00 à 15:00
Les heures d’ouverture des bureaux d’échange: de 08:00 à 18:00 et 24/24 aux grandes hôtels.

Les médicaments à usage individuelle
Il existe la liste des préparations médicales dont la circulation sur le territoire de l'Ouzbékistan est interdite ou limitée. Les médicaments limités à la circulation sont tranquillisants, sédatifs et somnifères (par exemple Temazepam, Valium, Xanax, Morphine, Codeine, Librium/Novopoxide, Halcion, ProSom, Xanax, Ativan).

Si pendant le voyage vous avez besoin des médicaments il faut les déclarer à l'arrivée/au départ et avoir l'ordonnance sur la langue natale.

En cas si on ne les déclare pas et si on n'a pas d'ordonnance, les pouvoirs du pays engagent des poursuites du code d'instruction criminelle.

La liste des médicaments interdits à l'importation et limités à la circulation en Ouzbéksitan ici.

Note: Vos médicaments habituels peuvent contenir des drogues et des psychotropes. Par exemple, dans certains pays on produit Panadol et Coldflu qui ont du codéine et Soufaded qui a du pseudo-éphédrine et il faut les déclarer aussi.

On permet d'importer et d'exporter sans présentation de l'ordonnance à usage individuel:
des médicaments de 10 remèdes du nom différent et 5 emballages des médicaments de chacun d'eux;
des produits de médicine au nombre de 5 unités maximum.
1 emballage doit contenir pas plus que:
100 unités pour les formes dures des médicaments (comprimé, dragée, granules, poudre, capsules);
500 g pour les poudres pour la préparation de la dilution;
50 g pour les remèdes homéopathiques en forme des granules;
500 ml pour les dilutions infusées et orales;
10 ampules ou 10 flacons pour les injections;
200 ml ou 200 g pour les remèdes externes

Les remèdes doivent être en emballe du producteur.

A l'importation et à l'exportation des remèdes sans ordonnace au nombre plus qu'au-dessus le touriste doit présenter le document aux services douaniers. Ce document doit être délivré par un établissement médical du pays de la résidence avec indication du nom des médicaments à usage individuel et le cours du traitement.

On permet d'importer et d'exporter des psychotropes à usage individuel sans l'ordonnance au nombre de 5 remèdes des noms différents et pas plus que 2 emballages de chacun d'eux au cours du traitement.

Au passage de la frontière de la douane des personnes physiques sont obligés declarer (6ème point de la declaration) des psychotropes et des stupéfiants à la base du document de l'établissement médical du pays de la résidence avec indication du nom, de la forme et du nombre des remèdes.

Départ de l’Ouzbékistan

La préparation du départ
La procédure du départ à l’aéroport est simple. Il vous faut se faire enregistrer sur le vol, passer le contrôle du douane, de passeport et de la sécurité, et monter au bord de l’avion. On recommande aux touristes arriver à l’aéroport avant 2-3 heures de l’envol international. Avant quitter l’hôtel veuillez vérifier la présence des papiers suivants : passeport, formulaires de l’enregistrement de l’hôtel ou de OVVIR, déclaration de douane de l’entrée, billet d’avion, validité du visa ouzbek à votre passeport. Si le délai de votre visa a expiré avant le jour du départ, on inflige une amende environs 3000 $ US à l’aéroport. S’il vous faut prolonger le visa, veuillez à s’adresser à Advantour avant 5 jours du départ.

Le passage de la douane
Au départ il est nécessaire de remplir un formulaire de la déclaraton de douane au point du contrôle de douane. Indiquez la somme exacte d’argent et toutes les choses précieuses. On a interdit d’exporter de l’Ouzbékistan plus l’argent que vous avez importé à l’arrivée au pays. Au cas si la somme de l’exportation est plus grande que celle de l’importation indiquée à la déclaration de l’entrée, le touriste est obligé de prouver la source de l’argent (récépissé des distributeurs de billets de banque ou les autres papiers bancaires). Si la source n’est pas prouvée le touriste doit laisser l’argent en Ouzbékistan. Le touriste peut le laisser aux amis, à l’agence touristique ou le douane a le droit de confisquer les moyens d’argent. Si vous avez perdu votre declaration de douane de l’entrée vous ne pourrez pas d’exporter l’argent en liquide et les choses précieuses. Le douanier peut vous exiger à montrer l’argent et le comptez en comparant avec la déclaration de douane de l’entrée.

Les objets du travail à la main et les souvenirs
Le douanier peut vous prier de lui montrer vos souvenirs que vous aviez acheté pour être sûr que vous n’exporter pas les objets de l’héritage culturel ouzbek. Si vous exportez tels objets il vous faut avoir le document compétent. Pour les autres souvenirs il est assez d’avoir le récépissé ou le certificat de la boutique qui affirme que c’est objet est de la production de masse. Si vous n’avez pas ce certificat, l’expert du Ministère de la Culture de l’Ouzbékistan qui travaille à l’aéroport vérifie ces souvenirs. On paye la taxe l’Etat sur place. En tout cas il faut exiger le certificat qui donne la permission à exporter les choses achetées pour éviter des problèmes à la douane.

Les objets qui ont la valeur culturelle et les souvenirs de l’Ouzbékistan :
- On est interdit d’exporter des objets anciens (tapis, céramique, suzané, instruments musicaux, images) qu’on a fait il y a plus de 50 ans.
- Objets qui ont la valeur culturelle et qu’on a fait pendant derniers 50 (cinquante) ans (arts du travail à la main, objets des fouilles archéologiques, travaux qui ont des pierres précieuses, anciennes livres, instruments de musique, fusils y compris) exigent le certificat spécial du Ministère de la Culture de l’Ouzbékistan. Si vous avez acheté l’un de ces objets, veuillez s’adresser à votre consultant de l’Advantour d’avance.

Objets de la production de masse (souvenirs simples, suzanés de la fabrique, tapis) fait pendant derniers 50 (cinquante) ans n’exigent pas le certificat spécial. Pourtant pour prouver qu’ils sont les objets de la production de masse vous devez recevoir le chèque ou le récépissé de la boutique où vous avez acheté ces objets.