Circuits en groupe en Ouzbékistan 2020-2021

Ouzbékistan sur la Route de la Soie

Les villes de l'Ouzbékistan moderne scintillent sous le soleil éclatant comme des perles éparpillées le long de la Route de la Soie. Le pays est particulièrement riche en artefacts historiques. La vie y a toujours bouilli, de nouvelles villes sont apparues, les anciennes se sont rapidement développées, le commerce et l'artisanat se sont développés. Tout cela a été possible grâce à la position favorable du pays dans l'oasis pittoresque au centre des itinéraire de la Route de la Soie.

D'ailleurs, c'est probablement à cause des richesses des anciens royaumes qui existaient sur ce territoire que la route de la soie est apparue. Rappelons l'histoire: Zhang Qian était le premier Chinois qui a traversé ces terres du nord au sud : Dayuan, Kangyu, Sogdiane et Bactrie. L'ambassadeur de l'empereur chinois a parlé à son maître des royaumes prospères et jusqu'alors inconnus de Fergana, Samarkand et Boukhara (tous situés sur le territoire de l'actuel Ouzbékistan) et de Balkhab (aujourd'hui l'Afghanistan). Il a notamment mentionné les magnifiques coureurs célestes de Fergana - grands, forts et rapides. Pour les ambitions militaires des Chinois, ces chevaux étaient la précieuse trouvaille. Ce sont les tentatives pour obtenir ces chevaux qui ont commencé le commerce sur la Route de la Soie.

Kokand, l’Ouzbékistan
Samarkand, l’Ouzbékistan
Boukhara, l’Ouzbékistan

Les premières caravanes sur la Route de la Soie sont apparues en 138 avant notre ère lorsque la Chine a ouvert ses frontières au commerce. Au IVème siècle, les Sogdiens ont établi leurs colonies de commerce le long des routes commerciales menant à la Chine. Elles existaient sur toute la ligne orientale de la Route de la Soie, de Samarkand à Xi'an en Chine.

De l'Asie Centrale et plus loin vers la Chine, on exportait les fameux « chevaux de Fergana », des tapis, des tissus de lin et de laine, des pierres semi-précieuses.

L'une des principales routes traversant l'Asie d'est en ouest part de Xi'an, la capitale de la Chine ancienne, et se poursuit jusqu'à ses frontières nord-ouest le long du désert de Gobi, à travers le bassin de Tarim, puis elle traverse le Turkestan oriental. Après avoir traversé la partie du Tien Shan, les caravanes ont traversé la vallée de Fergana et l'oasis de Tachkent pour se rendre à Samarkand, la capitale de la Sogdiane, à Boukhara, à Khoresm et plus loin sur la côte de la mer Caspienne. Certaines caravanes de Samarkand se sont dirigées vers la Bactriane et après avoir traversé la vallée de la rivière Kashkadarya, elles ont atteint Termez. De là, après avoir traversé l'Amou-Daria, elles se sont dirigées vers le sud, vers la Bactriane et l'Inde.

Termez, l’Ouzbékistan
Khiva, l’Ouzbékistan
Boukhara, l’Ouzbékistan

Un autre tronçon de la route de Tarim contournait le désert du Taklamakan par le sud et, après avoir passé Khotan et Yarkand, menait à Bactra (nord de l'Afghanistan) et Merv. De là, en passant par la Perse et la Syrie, elle atteignait la Méditerranée, de sorte qu'une partie des marchandises arrivait à Rome et en Grèce par voie maritime.

Ainsi, des villes ouzbèkes connues telles que Samarkand, Boukhara, Khiva, Tachkent, Termez, Ourguentch et Fergana ont servi de balises terrestres le long de la Route de la Soie. Les villes oasis florissantes qui se développent le long de la Route de la Soie deviennent des points de transbordement internationaux et sont considérées comme des centres vitaux de commerce, d'artisanat et d'échanges culturels.

La position avantageuse des villes les rendait attrayantes pour divers conquérants. Le territoire de l'Ouzbékistan moderne a été conquis à plusieurs reprises par divers agresseurs. Mais les routes de caravanes détruites ont été rétablies et les colonies et les villes qui les bordent ont été construites avec des jardins bien entretenus et des champs arables ; le souvenir en est conservé dans les anciens murs de Samarkand, Boukhara et Khiva. Les villes anciennes, riches en beaux monuments architecturaux, reste dans la mémoire de nombreux siècles.