La peinture, la culture de la Russie

L’histoire de la peinture russe.


L'art d'icônes

Русские иконыLa tradition byzantine de la peinture est venue sur Russie avec le christianisme et la construction de temple : on ornait des temples par les mosaïques et les fresques. La peinture de temple se distinguait par le caractère spiritualisé et la canonicité sévère. Les images expressives réalisaient l'idée de la supériorité de l'esprit sur la chair.

Une autre innovation apportée par le christianisme était l'icône (du mot grec « eikon » que signifie la représentation, l'image), présentant la représentation de Jésus-Christ, de la Notre Dame et des Saints. A cette innovation on ajoutait la signification sacrée. Les icônes ont remplacé les idoles en bois symbolisant les dieux païens.

La peinture russe atteint le niveau le plus haut du développement sur la frontière des XIVème-XVème siècles. L'épanouissement de l'art d'icônes lié à l'activité de trois maîtres éminents de la peinture d'icônes Féophane Grec, Andreï Rublev et Dionissy arrive sur cette période-là.

L'école occidentale de la peintureIvan Shishkin

Avec l'ouverture par Pierre I la « fenêtre en Europe » la Russie s'initie à l'école occidentale de la peinture. Les peintres russes apprennent les acquisitions techniques des maîtres occidentaux : les nouveaux matériaux entrent dans l'usage (les toiles, les couleurs à l'huile, le marbre). La diversité des images et des sujets pénètre dans la peinture. Une sphère la plus intéressante du développement de l'art plastique était la peinture de portrait.

Le paysage s'épanouit un peu plus tard. Le début du ХХème siècle ce n'est pas la représentation du paysage simple, mais la peinture, remettant par les images de la nature les mouvements les plus fins de l'âme humaine. Les plus grands maîtres du paysage en Russie étaient A.K.Savrasov («les Freux sont arrivés»), I.I.Shishkin ("Forêt de pins"). Le réalisme dans la peinture du XIXème siècle atteint les sommets dans l'oeuvre d’Il’ya Repine et de Vasily Surikov.



Le modernisme russe


Mark ShagalLe début du ХХème siècle est le temps du développement et la formation du modernisme russe, présenté par la quantité immense des plus divers courants et directions : fauvisme, futurisme, cubisme, suprematisme etc. La négation de l'expérience de l'art traditionnel est caractéristique pour le modernisme. Une nouvelle direction du développement de l'art est l'avant-garde. Les représentants les plus éminents de l'avant-garde étaient le fondateur de l'art abstrait Vasily Kandinsky, Marc Chagal, Kazimir Malevich. L'oeuvre de programme de Malevich est le "Carré noir" (1913) qui est devenue manifeste idéologique du suprematisme.

Les acquisitions de l'école russe d'art sont universellemnt reconnues. Tous les plus grands musées du monde considèrent comme un honneur d’avoir les tableaux des peintres russes, vivant au denier siècle, ainsi que de nos contemporains, les oeuvres des sculpteurs, les modèles magnifiques de l'art appliqué russe.