Les premières villes

L’histoire de la Russie.

Les voies commerciales passaient à travers les terres des Slaves et par nombreuses rivières. Déjà à la fin du VIIIème siècle la voie «des Varègues aux Arabes» a joint les mers Baltique et Caspienne. Un peu plus tard, au IXème siècle on maîtrisait une nouvelle voie - «des Varègues aux Grecs». Elle a lié les pays du nord avec les régions de la mer Noire, avec la Scandinavie et les pays Baltes avec Byzance. On transportait l'arme, le bois, des fourrures, le miel, la cire, l'ambre du nord au sud. Dans la direction de retour on apportait des épices, des bijouteries et du verre, les tissus, les livres, le pain, le vin. Les villes prenaient naissance sur ces importantes voies commerciales. Les dates exactes de la fondation des anciennes villes sont inconnues, mais plusieurs d'eux existaient vers le temps de la première mention dans les annales. À "Nouvelle des années temporaires» s'appellent déjà les villes de Kiev, Tchernigov, Smolensk, Lubetch, Novgorod, Pskov, Polotsk, Vitebsk, Rostov, Souzdal, Mourom etc. Vers le IXème siècle on comptait près de 24 villes. C'est pourquoi les nouveaux venus scandinaves - les Varègues - appelaient la terre slave - Gardarika - le pays des villes.