Histoire de la Russie

L’histoire de la Russie remonte de l’apparition des Slaves qui sont apparus il y a environ 3-3.5 milles s’étant séparé du peuple indo-européen. Du milieu de Ière millénaire avant J.C. ils ont commencé à émigrer à l’Europe de l’Est et vers VIIIème siècle de notre ère ils ont peuplé le bassin des fleuves Dniepr, Oka, Dvina occidentale et la haute Volga.

La Russie de Kiev, premier Etat du peuple Russe, a subsisté environ 300 ans. C’était une fédération des principautés que la génération de Ryurikovitchs dirigait en commun. Le développement des rélations féodales et le renforcement de l’indépendance de certaines villes ont amené au parcellement politique de la Russie de Kiev. A la fin des années 30 du XIIIème siècle les Mongolo-Tatars ont envahi la Russie et elle est tombée en dépendance de la Horde d’Or presque pour 250 ans. Le joug a accéléré le procès du parcellement de la Russie, mais par ailleurs dans la mesure de la renaissance de l’économie et de la culture elle se transformait en motivation pour le groupement. En vertu d’une série des facteurs c’est Moscou qui a pris la place du leader politique au début du XIVème siècle ce qui s’explique par sa position avantageuse géographique et par la politique perspicace de ses ducs.

La nouvelle période dans l’histoire de la Russie tombe sur XVIIème-XVIIIème siècles quand le régime capitaliste a commencé à se former même du temps de l’existance du régime féodal et son renforcement. La Révolte, provoquée par la fin du gouvernement de la dynastie des Ryurikovitchs avec la mort du fils d’Ivan IV Terrible, a joué un rôle considérable dans ces événements. Le mécontentement à cause de la famine épouvantable et du renforcement de l’exploitation féodale a aquérit un élan qui a améné à la guerre paysanne, la première dans l’histoire du pays.

L’époque de Pierre I est devenu période des réformes sérieuses qui ont embrassé tous les aspects de la vie d’Etat et sociale. Les efforts de Pierre I ont donné les résultants excellents bien qu’ils soient obtenus par voie de la violence et de l’exploitation du peuple. Le bilan principal de ces résultats est la transformation du pays en puissance marine, ce qui a permis d’accélerer considérablement son développement, de prendre la place digne parme les Etats européens.

On appelle le gouvernement d’Ekaterina II comme « une siècle d’or de la noblesse » et « un absolutisme cultivé » parce que l’impératrice a accompli le procès de la formation de la noblesse en orde priviligié. La position des paysans s’est aggravée considérablement – le servage a acquis des traits d’esclavage. L’accroissement des contradictions sociales a débordé à la guerre paysanne de Pugatchev, mais sa defaite a amené à l’élargissement de la dépendance féodale. Tout cela provoquait la crise du régime féodal qui a été révélé vivement au XIXème siècle.

Au début de 1812 la partie considérable de l’Europe s’est trouvée en dépendance de la France. La Russie et la Grande Bretagne restaient les seuls pays qui représentaient la menace aux plans de Napoléon. En 1812 Napoléon a fait irruption dans la Russie mais dans demi-année de la campagne, son armée, la plus puissante dans l’histoire, a été détruite entièrement.

Au milieu du XIXème siècle les relations des serfs se sont aggravées – elles provoquaient des craintes pour l’avenir chez les propriétaires fonciers, mais chez les serfs - la croissance du mécontentement par son existance misérieuse. Dans les conditions des agitations des paysans, qui sont devenues plus fortes au cours de la Guerre de Crimée, le gouvernement, avec Alexandre II à sa tête, en 1862 a fait la réforme qui a supprimé le servage.

Pendant les années, précédentes à la Première Guerre Mondiale (1914-1917), la politique étrangère de la Russie se rapprochait vers la Grande Bretagne ce qui confirme l’accord 1907 sur le partage des sphères d’influence en Iran et en Asie Centrale. Cet accord a amené à l’établissement définitif de l’Entente – « accord cordial », l’union militaro-politique de l’Angleterre, de la France et de la Russie et la participation de la Russie à la Première Guerre Mondiale. La crise de politique intérieure, débordée à la Révolution de Février de 1917, a amené à la sortie de la Russie de la Guerre. La Révolution a supprimé un vieux système d’Etat et a créé un nouvelle situation politique. La pouvoir de la Russie a été envahie par la Parti des Bolcheviks sous la conduite de Vladimir Lénine. On a proclamé l’organe supérieur des Soviets des députés des ouvriers, des soldats et des paysans. L’Union des Républiques Soviétiques Socialistes (URSS) a été formé le 30 décembre 1922. Après la mort de Lénine la lutte de politique intérieure s’est aggravée et Iossif Staline, qui a établit la dictature et qui a détruit tous ses adversaires politiques, est arrivé au pouvoir. En 1939 la Russie a signé un traité de non-agression avec l’Allemagne, mais le 22 juin 1941 l’Allemagne nazie a attaqué l’URSS ayant violé des règlements du traité. La Grande Guerre Mondiale a commencé. Au cours des batailles de Stalingrad et de Koursk l’armée soviétique ont passé à l’offensive et ont écrasé l’armée allemande, ayant terminé victorieusement la Guerre en mai 1945 par la prise de Berlin.

La certaine libéralisation de la politique du pays et la réhabilitation des victimes de la terreur stalineénne a commencé après la mort de Iossif Stalin en 1953. Nikita Khroutchev, le premier secrétaire du Comité Central du Parti communiste de l'Union Soviétique, a découronné le culte de la personnalité Staline, a passé une série de transformations démocratiques et la réhabilitation massive des prisonniers politiques. Après la démission de Khroutchev du pouvoir est arrivée la période de stagnation, période marquée par l’absence des formations considérables dans la vie politique du pays, ainsi que la stabilité sociale et un assez haut niveau de la vie.

En 1985 Gorbatchev a annoncé la perestroÎka (la restructuration). Au début des années 90 du XXème siècle cette perestroÎka a amené à la désagrégation de l’Union Soviétique. Le 12 décembre 1993 on a adopté la Constitution de la Fédération de Russie et la Russie est devenu Etat Fédéral Démocratique avec le gouvernement républicaine avec Président à sa tête.