Les Romanovs

L’histoire de la Russie. L’avènement des Romanovs.

Ayant remporté la victoire dans la guerre civile, les milices populaires ont reçu la possibilité de disposer du trône. En 1613 à Moscou a eu lieu l'Assemblée des états, qui a élu Mikhaïl Romanov, le petit-neveu de 16 ans de la première femme d’Ivan le Terrible, Anastasia Romanova. Le pouvoir en Russie s'est rétabli en forme de la monarchie absolue.

En 1645, le fils de Mikhaïl Romanov, Alexeï de 16 ans, est remonté au trône. Sous le règne du tsarévitch Alexeï l'unité territoriale de la Russie était restaurée, bien que la partie des terres russes reste après la Rzeczpospolita et la Suède. Dans les terres centrales sous le règne d’Alexeï Mikhaïlovitch, le servage s’est affirmé définitivement. Les insurrections dans le pays sont devenues fréquentes. En 1662 à Moscou a passé soi-disant «la révolte de cuivre». L'insurrection de cosaque sous le commandement de Stepan Razin a eu lieu en 1670-1671. La place spéciale dans la vie publique de ce siècle-là prend la scission de l'église russe.

Le roi Alexeï Mikhaïlovitch est décédé en 1676. Son fils principal Fiodor est monté au trône, mais il est mort dans 6 ans. On a proclamé les rois à la fois deux ses frères cadets - Ivan et Pierre. Mais puisqu'ils étaient encore mineurs, leur soeur aînée, la tsarévna sage et impérieuse, Sofia, a commencé à diriger l'État.