L'amirauté

L'ensemble de l'amirauté - le bâtiment de l'amiruté et le jardin d'Alexandre

Un des monuments les plus connus à Saint-Pétersbourg est le bâtiment de l'Amirauté qui est orné d'une haute pointe aculéiforme. La construction de l'Amirauté a commencé exactement avec la construction de la ville, en 1704. On a supposé que ce sera le chantier naval pour la construction des navires russes. Les plans pour l'Amirauté ont été élaborés personnellement par Pierre I. L'amirauté est devenue centre de la gestion de la flotte Baltique et entreprise, où construisaient, équipaient, armaient et lançaient sur l'eau les navires.

Le premier bâtiment de l'Amirauté représentait le corps sans étages en forme de la lettre russe «П». Quelques ans après, dans les années 30 du XVIIIème siècle, on a reconstruit le bâtiment entièrement. Le corps en pierre du collège de l'Amirauté a augmenté au centre de la cour, la tour célèbre, ornée des colonnes et les chapiteaux sculptés, s’élévait au-dessus de ce corps, mais l'essentiel c’est que la tour était couronnée par la pointe fine, sur le sommet delaquelle se pavanait la frégate minuscule dorée à trois mâts.

Au début du XIXème siècle l'Amirauté a été reconstruite de nouveau sous la conduite de l'architecte A.D.Zaharov. D’après son projet on a érigé la construction grandiose qui comprenait deux corps en forme de la lettre russe « П ». La longueur de la principale façade a atteint 407 m, les parties latérales 163 m, la hauteur du bâtiment avec la pointe 72,5 m. On a orné le bâtiment de l'Amirauté par les sculptures, dont les images sont liées aux légendes et aux mythes sur l'élément de mer.

Ainsi, le bâtiment moderne de l'Amirauté est troisième par le compte. Mais la girouette dorée en forme du navire qui représente un des symboles de Saint-Pétersbourg est quatrième par le compte, fait en 1886. Bien que la girouette pèse 65 kg et est couvert de deux kgs de l'or pur, il se tourne avec la facilité sur son axe, en indiquant la direction du vent. Mais le vaisseau original dès 1886 se trouve dans l'exposition du musée Naval. Sur la pointe de l'amirauté on a établi sa copie exacte.

Le globe, sur lequel se place le vaisseau est creux. Là-bas il y a un coffret, dans lequel se trouvent les messages sur toutes les réparations de l'aiguille et du vaisseau, les noms des maîtres participant aux travaux, quelques journaux de Pétersbourg du XIXème siècle, les journaux de Léningrad et les informations sur les grosses réparations 1929 et 1977.

L'ensemble de l'Amirauté insère aussi le jardin Aleksandrovsky ouvert en 1874. L'amirauté, le monument du classicisme précoce, est un des plus beaux bâtiments de Saint-Pétersbourg.