Le Jardin d'été

Le Jardin d'été - le premier jardin de Saint-Pétersbourg

Le jardin d’été – s’est le premier jardin de St. Pétersbourg et le centre de sa vie culturelle. L’empire Pierre I l’a posé tout de suit après la fondation de la capitale septentrionale. Le territoire du jardin est un monument de la culture du XVIII siècle. L’originalité de ce monument, situé sur le quai de Kutuzov consiste en ce que son arrangement inchangé dès l’époque de Pierre.

L’empire aimait ce jardin, ici on organisait des bals luxurieux et les accueils, où les gens proéminents se réunissaient. Pierre a projeté le plan du parc de ses propres mains. Selon son ordre les fleurs et les arbres de différentes sortes, les fontaines, des allées larges, des charmilles, des galléries et des étangs avec les cygnes les canards sont apparus ici. Mais le principale, dans le parc on a installé les statues de marbre – les œuvres des maîtres européens reconnus des XVII-XVIII siècles, apportées dans la capitale jeune russe de toute Europe. Le jardin est devenu le musée de la sculpture de jardin décorative du XVIII siècle. Vers de 1714 dans le jardin le Palais d’été de pierre à deux étages de Pierre a été construit.

En 1777 une des plus fortes inondations a eu lieu à St. Pétersbourg par suite de laquelle les fontaines, la grotte, le pavillon et plusieurs charmilles du Jardin d’été ont été détruits. Les statues sont devenues aussi les victimes de l’inondation. Au XVIII siècle il y avait près de 200 statues dans le jardin. Aujourd’hui elles sont moins de 90 : la partie des statues a été installée dans les musées. Parmi les exemplaires préservés les sculptures d’Alexandre de Macédoine, de Marc Aurèle, du roi de Pologne Jean Sobieski, et les statues représentant allégoriquement l’Architecture, la Gloire, la Navigation navale, la Justice et les personnages de la mythologie antique – Minerve, Bellone, Némésis, Euterpe, Flore, Mercure, Bacchus et d’autres.
Peu à peu sous l’influence du temps la jardin est devenu de la résidence de tsar à un parc de ville. Au XIX siècle ici on organisait «la foire des fiancées» : les jeunes marchands se promenaient sur les allées, le long desquelles les filles des marchands s’alignaient avec leurs mères. Une fille plu on pouvait trouver comme une fiancée tout de suite. En même temps le Jardin d’été était une place des promenades et des rencontres pour les plusieurs poètes, les écrivains, les peintres et les compositeurs de Péterbourg. Le Jardin était souvent visité par A.S. Pouchkine, I.A. Krylov, V.A. Joukovski, I.A. Gontcharov, P.I. Tchaykovski, A.A Blok, et plusieurs d’autres.

Au XIX siècle de nouveaux pavillons ont apparus dans le jardin – «La maisonnette de café» et «La maisonnette de thé». Devant la maisonnette de thé on a installé la statue au fabuliste Krylov. Le piédestal de la statue est décoré par les compositions de bas-relief, représentant les personnages des fables de Krylov. Du côté de Neva le Jardin d’été est entouré par les barreaux dorés – un vrai chef d’œuvre de l’art décoratif. Ces barreaux sont si beaux et sont devenus un des symboles de Saint-Pétersbourg.