La Forteresse de Pierre-et-Paul

La Forteresse de Pierre-et-Paul - le centre historique de Saint-Pétersbourg

La forteresse Pierre-et-Paul c’est le centre historique qui a donné naissance à la ville brillante sur la Néva. Comme on le sait, toutes les villes commencent par la forteresse. Saint-Pétersbourg conduit aussi son histoire de la création de la construction esclave, qui a été érigée sur l'ordre de Pierre le Grand pendant la guerre du Nord. La forteresse devait porter la fonction défensive, cependant, ne participait pas pratiquement aux hostilités et a perdu bientôt sa signification militaire. La forteresse Pierre-et-Paul est disposée sur l'île Zayatchiy. Dans le plan elle a l'air de l'hexagone incorrect effilé de l'ouest sur l'est. Six angles sont les bastons en forme du pentaèdre. Tout au début les bastions étaient de terre, puis en brique et seulement à la fin du XVIIIème siècle on les a construit en pierre. Pierre I personnellement et ses familiers dirigeait la construction des bastions. Les bastions esclaves ont été nommées à leur honneur : Gossudarev, Naryshkinsky, Trubetskoy, Zotov, Golovkin, Menchikov. Les bastions ont joint entre eux-mêmes les murs directs solides - les courtines.

Du bastion Menchikov s'écarte la courtine Petrovsky, où se trouvent les portes Petrovsky, les portes centrales à la forteresse. La statue de Saint Pierre d’après sa taille et le bas-relief en bois ornent les portes. Le bastion Gossudarev et le bastion Narychkin sont joints par la courtine de Néva, où il y a des portes de Néva. Les portes de Néva s'appelaient «les portes de la mort», puisque à travers eux on déduisait des condamnés de la forteresse sur la peine de mort. Du bastion Narychkin vers le bastion Trubetskoy a duré la courtine d’Ekaterina, où s’installaient les casemates de prison. On a établi sur le bastion Narychkin le canon, de qui chaque jour au midi on fait feu - le signal de l'heure exacte. Aussi sur le territoire de la forteresse il y a une cathédrale Pierre-et-Paul célèbre.

Ayant cessé d'être le fort, dans le milieu du XVIIIème siècle, la forteresse est devenue prison politique avec le régime sévère, Bastille Russe. Le bastion Trubetskoy est devenu place du contenu des prisonniers. Le rebelle – fils de Pierre I, tsarévitch Alexei, les décembristes insurgeants, les écrivains Gorki et Chernyshevsky y souffraient. D'ici en 1887 le frère aîné de V.I.Lénine, A.I.Ul'janov était expédié sur le supplice à Chlisselbourg. L'épaisseur des murs extérieurs du bastion Trubetskoy fait plus de six mètres. L'exposition dans le bastion Trubetskoy présente l'histoire et la vie quotidienne des prisonniers de la Forteresse Pierre-et-Paul. Aujourd'hui toutes les constructions de la Forteresse Pierre-et-Paul font partie de la structure du Musée de l'histoire de Saint-Pétersbourg.